Faculté de philosophie de l'Université Laval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Faculté de philosophie de l'Université Laval, située à Québec (Canada) a été fondée en 1935. Elle accueille des étudiants des trois cycles universitaires, du certificat au doctorat.

Historique[modifier | modifier le code]

L’enseignement de la philosophie à l’Université Laval, sous forme institutionnalisée, voit le jour le 30 avril 1926. Cette date marque la création par le conseil universitaire de l’École supérieure de philosophie, alors rattachée à la faculté des arts. Cet aboutissement est le fruit de l’initiative du doyen de la faculté de théologie d’alors, Monseigneur Louis-Adolphe Paquet. L’enseignement de la philosophie prenant une importance croissante, le conseil universitaire procède à la création de l’Institut supérieur de philosophie le 12 avril 1932. À peine trois ans plus tard (soit le 14 mai 1935) la Faculté de philosophie voit le jour et a donc célébré en 2010 ses 75 ans d’existence.

Au moment de la création de la faculté, l’Université Laval était une université catholique. Ayant un statut canonique, la faculté et l’enseignement qui y était dispensé était essentiellement rattachés au courant aristotélico-thomiste. Cette spécialisation a fait sa renommée, attirant un grand nombre d’étudiants d’ici et d’ailleurs dans le monde. Pourtant, à partir des années 1970, la société québécoise a vécu de nombreuses transformations (comme la création des cégeps, l’abolition du statut canonique de la faculté, etc.). L’enseignement s’adressait à une nouvelle clientèle, qui désirait alors qu’une place plus grande soit accordée, entre autres, à la philosophie moderne et contemporaine. Pour répondre à cette demande, la faculté a donc créé deux sous-orientations à son programme : aristotélicienne et pluraliste. À la fin des années 1980, seule l’orientation pluraliste est conservée. Le programme de baccalauréat est actuellement caractérisé par une approche historique et thématique se donnant pour mission d’introduire largement à la pensée des principaux philosophes et traditions qui ont marqué l'histoire de la philosophie, tout en en présentant les manifestations contemporaines. Pour les étudiant(e)s, la spécialisation se fait principalement aux cycles supérieurs.

La Faculté de philosophie de l’Université Laval est la seule existante au Québec, les autres institutions universitaires possédant en effet des départements de philosophie rattachés à des facultés regroupant d’autres disciplines. Elle est une des plus petites facultés de l’Université Laval. Cette caractéristique fait en sorte que la population étudiante prend une part active à la vie facultaire et que des liens étroits peuvent se tisser entre le corps professoral, les membres du personnel et les étudiant(e)s de tous les cycles.

Les doyens[modifier | modifier le code]

À partir de la création de la faculté de philosophie, les personnes suivantes ont occupé le poste de doyen (il n’y a eu aucune doyenne dans l’histoire de la faculté). Les dates entre parenthèses indiquent la durée du mandat.

Formation[modifier | modifier le code]

La faculté de philosophie offre les programmes suivants :

Programmes de premier cycle[modifier | modifier le code]

  • Baccalauréat en philosophie
  • Baccalauréat intégré en philosophie et science politique
  • Baccalauréat intégré en littératures et philosophie - (Inscriptions suspendues en date de l'automne 2015)
  • Diplôme en philosophie
  • Certificat en philosophie
  • Certificat en philosophie (à distance) – (Ce certificat est le premier et le seul du genre au Québec.[réf. nécessaire])
  • Certificat en philosophie pour les enfants
  • Certificat sur les œuvres marquantes de la culture occidentale
  • Microprogramme en philosophie pour les enfants
  • Microprogramme en pensée critique et dialogue

Programmes de deuxième cycle[modifier | modifier le code]

  • Maîtrise en philosophie
  • Diplôme d’études supérieures spécialisées en éthique appliquée
  • Microprogramme de deuxième cycle en éthique appliquée à la santé
  • Microprogramme de deuxième cycle en prévention de la violence, résilience et philosophie pour les enfants

Programme de troisième cycle[modifier | modifier le code]

  • Doctorat en philosophie

Corps professoral[modifier | modifier le code]

  • Mme Sophie-Jan Arrien
  • M. Luc Bégin
  • Mme Renée Bilodeau
  • M. Gilbert Boss
  • M. Bernard Collette
  • M. Philip Knee
  • M. Claude Lafleur
  • M. Donald Landes
  • M. Luc Langlois
  • M. Jocelyn Maclure
  • M. Pierre-Olivier Méthot
  • M. Jean-Marc Narbonne
  • Mme Marie-Hélène Parizeau
  • Mme Marie-Andrée Ricard
  • M. Michel Sasseville
  • M. Victor Thibaudeau
  • M. Patrick Turmel

La recherche[modifier | modifier le code]

De plus, plusieurs professeur(e)s de la faculté bénéficient de fonds accordés par des organismes subventionnaires pour effectuer leurs recherches[4].

Les associations étudiantes[modifier | modifier le code]

  • L’AGEEPP (Association générale des étudiantes et étudiants prégraduéEs en philosophie)
  • L’ACEP (Association des chercheur(e)s étudiant(e)s en philosophie)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Revue Laval théologique et philosophique (en collaboration avec la Faculté de théologie et de sciences religieuses)[5], dirigée par Guy Jobin
  • Revue Phares (revue philosophique étudiante de l’Université Laval)

Collections, revues et maison d'édition dirigées par les professeurs[modifier | modifier le code]

Associations et activités culturelles domiciliées à la Faculté[modifier | modifier le code]

  • Société philosophique de Québec
  • Le Méta-cinéma (2015- )[6]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri-Paul Cunningham, Coup d'œil sur l'histoire de la Faculté de philosophie, Québec, Université Laval, 1985, 31p. (Cote UL : B988 U58 C973 1985)
  • Thomas De Koninck, La Faculté de philosophie de l'Université Laval, Québec, Faculté de philosophie, 1975, 18p. (Cote UL : B52 U58 1975)
  • Jean Hamelin, Histoire de l'Université Laval: les péripéties d'une idée, Québec, Presses de l'Université Laval, 1995, 341p. (Cote UL LE 3 L32 L551 1995)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]