Exportation et développement Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Export Development Canada)
Aller à : navigation, rechercher
Exportation et développement Canada
Image illustrative de l'article Exportation et développement Canada

Site web EDC

Exportation et développement Canada (EDC) est l’organisme de crédit à l’exportation du Canada. Société d’État en propriété exclusive du gouvernement du Canada, elle offre des services de financement et de gestion des risques aux exportateurs et aux investisseurs canadiens sur près de 200 marchés dans le monde entier, grâce à son réseau de 17 bureaux régionaux situés dans toutes les provinces canadiennes et aux représentations permanentes qu’elle a établies dans 12 pays. EDC a été fondée en 1944. Son siège social est situé à Ottawa.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1944, la Loi sur l’assurance des crédits à l’exportation est promulguée. La Société d’assurance des crédits à l’exportation (SACE) est créée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale pour stimuler l’économie canadienne, créer des emplois et aider les exportateurs canadiens. La Loi sur le développement des exportations promulguée le 1er octobre 1969, abroge la Partie I de la Loi sur l’assurance des crédits à l’exportation et crée la Société pour l’expansion des exportations (SEE) comme successeur de l’ensemble des biens, des droits et des obligations.[8] En 2001, la SEE est rebaptisée, passant de Société pour l’expansion des exportations à Exportation et développement Canada.

En 2011, EDC et BDC (Banque de développement du Canada) ont annoncé la signature d’un nouveau protocole afin de coordonner les efforts collaboratifs entre les deux sociétés d’État en vue de mieux servir les intérêts des entreprises canadiennes.

En 2012, EDC a facilité des activités d’exportation, d’investissement et d’appui sur le marché canadien pour un total de 87.4 milliards de dollars, sur 187 marchés[1]. Environ 80 % de ses clients sont des PME[2].

Pour répondre au resserrement mondial du crédit, le gouvernement du Canada a élargi le mandat d’EDC et la portée de ses activités pour une période de deux ans, afin de lui permettre d'appuyer des transactions commerciales sur le marché intérieur. Cette période a été prolongée jusqu’au 12 mars 2014. Au cours de la première année de ce mandat élargi, l’appui sur le marché canadien a atteint 2,5 milliards de dollars et aidé 208 compagnies canadiennes[1].

Activités[modifier | modifier le code]

À titre de société d'État, EDC fonctionne sans lien de dépendance avec le gouvernement fédéral et applique des principes commerciaux. Son mandat est précisé dans la Loi sur le développement des exportations[3]. Financièrement autonome, EDC s’appuie sur ses stratégies en matière de trésorerie et de gestion des risques pour aider les exportateurs canadiens, sans dépendre des contribuables. EDC lève des fonds en faisant payer des commissions pour ses services et des intérêts sur les prêts qu’elle accorde, et elle émet des emprunts sur les marchés financiers.

EDC établit chaque année un Plan de la Société qui doit être approuvé par le gouvernement fédéral et dont les principes directeurs l’obligent à gérer ses activités en conformité avec les accords internationaux applicables signés par le Canada et à respecter ses engagements en matière de responsabilité sociale des entreprises (RSE), et sont conformes aux principes d'une saine gestion financière[4].

En plus de son siège social à Ottawa, EDC exerce ses activités à partir de 17 bureaux régionaux à Toronto, Vancouver, Montréal, Calgary, etc., ainsi que de ses représentations à l’étranger, notamment en Chine, au Brésil, en Allemagne, aux États-Unis et ailleurs.

Services[modifier | modifier le code]

La Société offre des solutions d’assurance et de services financiers, des produits de cautionnement de même que des solutions pour petites entreprises aux exportateurs et aux investisseurs canadiens et à leurs acheteurs étrangers. Elle appuie aussi l’investissement direct à l’étranger et les investissements au Canada. Fait à noter, ses activités sont en grande partie réalisées en partenariat avec d’autres institutions financières et en collaboration avec le gouvernement du Canada. Les solutions d’affaires d’EDC peuvent aider les entreprises qui veulent :

  • accroître leurs activités
  • obtenir du financement
  • se protéger contre les risques
  • libérer leur fonds de roulement
  • investir sur de nouveaux marchés

Gouvernance[modifier | modifier le code]

EDC est dirigée par un conseil d’administration composé principalement de membres du secteur privé. C’est au Conseil qu’incombe la responsabilité ultime de superviser la direction et la gestion d’EDC. Le Conseil doit rendre des comptes au Parlement par l’intermédiaire du ministre du Commerce international. Les membres du Conseil sont nommés par le gouvernement du Canada.

Le Conseil d’administration d’EDC joue un rôle de surveillance dans l’orientation générale en matière de responsabilité sociale des entreprises de la Société. Ce programme comprend des évaluations de l’environnement, des droits de la personne et des risques politiques pour chaque transaction envisagée.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]