Euonymus japonicus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fusain du Japon

Euonymus japonicus ou fusain du Japon est une espèce de plante du genre Euonymus et de la famille des célastracées. C'est un arbuste à feuillage persistant, originaire du Japon qui est à l'origine de formes cultivées introduites dans de nombreuses régions tempérées du monde[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Euonymus est dérivé du grec ευ eu « bien » et ονομαζω onomazô « nommer » soit « au nom de bon augure », par antiphrase. Le genre Euonymus a été créé en 1753 (Spec. Plant.) par Carl Linné. Il était déjà employé par l'encyclopédiste romain Pline (H. N., 1, 13, 38; 13, 118) pour désigner peut être le fusain[2] ou le terme convenant mal, le Rhododendron flavum L.

L'épithète spécifique japonicus « du Japon » a été employé par le médecin et botaniste suédois Thunberg, le premier botaniste européen à se rendre au Japon en 1775-1776 où au prix souvent de grands dangers, il réussit à collecter des spécimens de plantes et d'animaux.

Description[modifier | modifier le code]

Le fusain du japon est un arbuste à feuillage persistant, pouvant atteindre 3 m de haut, aux rameaux verts, térètes (cylindriques), glabres.

Le feuillage est persistant. Les feuilles opposées comportent un pétiole de 3 à 10 mm et un limbe vert foncé, coriace, brillant, obovale à elliptique, en général de 5−10 x 3−5 cm[1], aec une marge finement dentée en scie (sauf à la base).

Euonymus japonicus, cyme

L'inflorescence est une cyme unipare en général axillaire parfois terminale, sur les pousses de l'année, avec un pédoncule allant jusqu'à 8 cm, des sous-branches et des pédicelles (4−6 mm). Elle porte une fleur 4-mère, de 5−6 mm de diamètre, de 4 sépales et 4 pétales (verts, jaunâtres ou crème), parfumée, nectarifère.

En France, la floraison a lieu en juin-juillet[3].

Le fruit est une capsule globuleuse, jaune brunâtre lavé de rose, pourvue d'arille rouge corail, toxique, à 4 carpelles contenant chacun 2 graines, noirâtres.

Euonymus japonicus est très semblable à E. fortunei (plus largement répandu en Asie orientale), sa forme sauvage est de port érigé, étalé, alors que E. fortunei est de port grimpant ou procombant.

Distribution[modifier | modifier le code]

Son aire d'origine est le Japon[1].

Il est cultivé en Chine, Inde, Pakistan, Asie du sud-est, Indonésie, Philippines, Europe et Amérique tempérées[4].

Il a été introduit en Europe vers 1800 et a depuis été fréquemment utilisé pour confectionner des haies mono-espèce dans les parcs et jardins[3].

Culture[modifier | modifier le code]

Le fusain du Japon est un arbuste à feuillage toujours vert, très apprécié des architectes paysagistes pour établir des haies de jardins, bien compactes et supportant bien les tailles sévères.

Il trouve aussi sa place en potée sur un balcon ou une terrasse. Il faut alors choisir une variété à faible développement comme E. japonicus 'Arlequin'.

Il n'est pas très exigeant pour le type de sol et résiste bien à la pollution urbaine et au gel. Il supporte d'être planté à l'ombre[3], du début de l'automne jusqu'au mois de juin. Il est par contre, sensible à l'oïdium et aux cochenilles du fusain (Unaspis enonymi) et peut subir l'attaque de chenilles défoliatrices (Yponomeuta cognagella)[3].

La taille s'effectue au printemps. En culture, l'arbuste peut atteindre 4 m de haut.

Il existe de nombreux cultivars à feuillage panaché

  • E. japonicus 'Albomarginatus' aux feuilles à marge jaune
  • E. japonicus 'Aureo pictus' port érigé de 2 à 3 m de haut, irrégulièrement maculé de jaune
  • E. japonicus 'Benkomasaki' est une obtention japonaise, au port fastigié, de 1 à 1,50 m de haut
  • E. japonicus 'Compactus' au port conique de 1 à 2 m de haut

etc.

Photos[modifier | modifier le code]

Grm živice Šarenolisna japanska kurika.jpg Euonymus japonicus 2.JPG Euonymus December 2014-1.jpg
E. japonicus, port érigé (non taillé) Jeune rameau, juin (Corée) Fruits, décembre


Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Référence Flora of China : Euonymus japonicus Thunberg (en)
  2. Jacques André, Les noms des plantes dans la Rome antique, Belles Lettres, , 334 p.
  3. a, b, c et d Natacha Mauric, « Euonymus japonicus - Fusain du Japon, Jardin! l'Encyclopédie » (consulté le 23 août 2016)
  4. Référence GRIN : espèce Euonymus japonicus Thunb. (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :