Eugen-Ludwig Zweigart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugen-Ludwig ZWEIGART
Naissance
Saargemund, Reichsland Elsaß-Lothringen
Décès
Le Cambaux, Normandie
Mort au combat
Origine Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Allégeance Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe
Grade Oberleutnant
Années de service 1935 – 1944
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement Flugzeugführer 5./JG 54 "Grunherz"
Distinctions Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes (22 janvier 1943)

Eugen-Ludwig Zweigart (1914-1944) est un as de la Luftwaffe. Eugen-Ludwig Zweigart est crédité de 69 victoires aériennes. Il reçut la Croix de chevalier de la croix de fer le 22 janvier 1943.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugen-Ludwig Zweigart naît le 3 mai 1914 Sarreguemines en Lorraine, peu avant la rétrocession du Reichsland Elsaß-Lothringen. Il se destine très tôt à une carrière militaire et s'engage en 1935. À sa demande, il est versé dans la Luftwaffe et suit une formation de pilote. À l'automne 1940, Zweigart est affecté dans la Jagdgeschwader 54. Le 54e escadron de chasseurs est une nouvelle unité de la Luftwaffe, équipée de Messerschmitt Bf 109D, E et F et des Focke-Wulf Fw 190 A et D. Le 10 novembre 1940, Zweigart obtient sa première victoire aérienne au-dessus de De Kooi, en Hollande. Mais c'est sur le Front de l'Est qu'il remportera la majorité de ses victoires.

Le 26 octobre 1942, alors qu'il a déjà remporté plus de 44 victoires, Zweigart reçoit l'Ehrenpokal der Luftwaffe, trophée d'honneur créé le 27 février 1940 par Hermann Goering. Toujours dans le même escadron, Zweigart reçoit la Deutsches Kreuz en or, le 30 novembre 1942. Alors qu'il est encore Oberfeldwebel, Zweigart reçoit la Ritterkreuz le 22 janvier 1943, et part suivre une formation d'officier. Quand il revient en mai 1943, la Jagdgeschwader 54 est basée sur le Front occidental. Zweigart décroche sa 58e victoire le 25 juillet 1943, avant d'être abattu deux jours plus tard par un bombardier. Ayant réussi à s'extraire de son Messerschmitt Bf 109 G-6 avant qu'il ne s'écrase, il n'est que légèrement blessé. En octobre 1943, Zweigart quitte la 9e escadrille de la Jagdgeschwader 54, pour la 7e escadrille, puis pour la 8e escadrille en mars 1944. Le 6 mars 1944, il abat encore 3 bombardiers B-17. Le 8 juin 1944, alors qu'il vole au-dessus de Le Cambaux en Normandie, Eugen-Ludwig Zweigart est à son tour abattu, à bord d'un Focke-Wulf Fw 190 A-8 et tué par des "balles perdues" alors qu'il descend en parachute.

Eugen-Ludwig Zweigart est crédité de 69 victoires aériennes, dont 16 sur le front occidental.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. ZWEIGART, Eugen-Ludwig sur [1]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Obermaier, Ernst:Die Ritterkreuzträger der Luftwaffe Jagdflieger 1939 - 1945, Verlag Dieter Hoffmann, Mayence, 1989.
  • Eugen-Ludwig Zweigart sur luftwaffe.cz

Voir aussi[modifier | modifier le code]