Erwadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Inde
Cet article est une ébauche concernant l’Inde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Erwadi
ஏர்வாடி
Mosquée principale du sanctuaire
Mosquée principale du sanctuaire
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Tamil Nadu
District Ramanathapuram
Fuseau horaire IST (UTC+05:30)
Coordonnées 9° 15′ 00″ nord, 78° 51′ 04″ est

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir sur la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Erwadi

Géolocalisation sur la carte : Tamil Nadu

Voir la carte administrative de la zone Tamil Nadu
City locator 14.svg
Erwadi

Géolocalisation sur la carte : Tamil Nadu

Voir la carte topographique de la zone Tamil Nadu
City locator 14.svg
Erwadi

Erwadi (Tamoul: ஏர்வாடி) est le village du Tamil Nadu, en Inde, où se trouvent la tombe et le sanctuaire de Qutub sulthan Syed Ibrahim Shaheed Badusha Radiyallh Ta'ala anhu, chef de Madinah Al Munawwara (Médine), en Arabie. Erwadi se trouve dans le district de Ramanathapuram. Bien que s'agissant d'un petit village, Erwadi arrive au second rang pour sa contribution aux revenus du district.

La réputation de la ville ainsi que de son sanctuaire musulman repose surtout sur le fait qu'il est spécialisé dans la cure des personnes dites possédées[1],[2]. Jouissant d'un renom unique dans une bonne partie de l'Inde méridionale, le village attire de nombreux pèlerins et malades de toutes confessions, venu chercher ici une libération qui d'après-eux n'arrive pas à être offerte par la médecine moderne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Al Qutub Hamid wal Gausul Majid Badhusha Hazrat Sulthan Syed Ibrahim Shaheed Radiyalla Ta'ala anhu est un descendant du prophète Mahomet, dont il est l'héritier à la 18e génération. Il était roi de Médine, d'où il partit pour l'Inde au début du XIIe siècle pour répandre l'islam selon le vœu du Prophète. Avec des millions de partisans à travers le monde[3], Sultan Syed Ibrahim Shahid arriva tout d'abord dans la province du Sind, dans l'actuel Pakistan, et y répandit l'islam par divers moyens avant de s'en retourner à Médine.

La pratique de la "chasse aux esprits" avait à divers reprises fait couler l'encre dans la presse du Tamil Nadu, patrie du célèbre rationaliste Periyar, surtout suite au 6 août 2001, lorsqu'un incendie se déclara dans le sanctuaire et affecta particulièrement la partie consacrée au traitement des infirmes, tuant ainsi 28 personnes. L'accident étant arrivé jusqu'aux oreilles des grandes institutions nationales à Delhi, la question de ces centres de cures traditionnels et de la façon dont le malade est traité fut beaucoup abordé.

Depuis, Erwadi, ainsi que d'autres sites de ce type, sont obligatoirement quo-géré par des médecins, psychiatres,... en relais avec les religieux.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ervadi Dargah in Tamil Nadu: A place for mentally ill to come and pray for sanity », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  2. « The Hindu : Erwadi, an incurable malady », sur www.thehindu.com (consulté le 9 décembre 2016)
  3. Moulvi Haji Marhoom S. Amjad Ibrahim Levvai Aalim Saahib, Édition 3, Ameer Aalim Publications, Erwadi Durgah, Ramanathapuram District, Inde, page 24

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :