Ernest-Auguste Ier de Saxe-Weimar-Eisenach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ernest-Auguste.
Ernest-Auguste Ier de Saxe-Weimar-Eisenach
Ernst August of Saxe-Weimar.jpg

Ernest-Auguste Ier de Saxe-Weimar-Eisenach.

Titres de noblesse
Duc de Saxe-Weimar
Prédécesseur
Duc de Saxe-Eisenach
Prédécesseur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
EisenachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Ernst August I. von Sachsen-WeimarVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Sophie-Augusta d'Anhalt-Zerbst (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frère
Conjoints
Éléonore-Wilhelmine d'Anhalt-Köthen
Sophie-Charlotte de Brandebourg-Bayreuth (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Bernardine-Christiane-Sophie de Saxe-Weimar-Eisenach (en)
Ernestine de Saxe-Weimar-Eisenach (en)
Ernest-Auguste II de Saxe-Weimar-Eisenach
Ernestine-Albertine de Saxe-Weimar-Eisenach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Ernest-Auguste Ier (19 avril 1688, Weimar – 19 janvier 1748, Eisenach) est duc de Saxe-Weimar de 1707 à sa mort, ainsi que duc de Saxe-Eisenach de 1741 à sa mort.

Fils du duc Jean-Ernest III de Saxe-Weimar et de Sophie-Augusta d'Anhalt-Zerbst (en), Ernest-Auguste devient co-duc de Saxe-Weimar avec son oncle Guillaume-Ernest en 1707, succédant à son père. Toutefois, ce titre n'est qu'honorifique, le pouvoir étant entièrement entre les mains de Guillaume-Ernest. Ernest-Auguste s'entend mal avec son oncle, critiquant ouvertement sa politique et lui confisquant le talent du chef d'orchestre de la cour Johann Sebastian Bach. Celui-ci, persécuté par la jalousie du duc régnant, quitte le duché pour devenir en 1717 le maître de chapelle du prince Léopold d'Anhalt-Köthen, le beau-frère d'Ernest-Auguste.

À la mort de Guillaume-Ernest, en 1728, Ernest-Auguste devient seul duc régnant. En 1741, le dernier duc de Saxe-Eisenach meurt et Ernest-Auguste réunit à son domaine les biens de la lignée de Saxe-Eisenach, devenant le premier duc de Saxe-Weimar-Eisenach. Les deux duchés sont gouvernés en union personnelle par ses descendants jusqu'en 1809, date à laquelle ils fusionnent pour devenir le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach.

Descendance[modifier | modifier le code]

Le 24 janvier 1716, Ernest-Auguste épouse Éléonore-Wilhelmine d'Anhalt-Köthen (7 mai 1696 – 30 août 1726), fille du prince Emmanuel-Lebrecht d'Anhalt-Köthen. Ils ont huit enfants :

  • Guillaume-Ernest (4 juillet 1717 – 8 juin 1719) ;
  • Wilhelmine-Auguste (4 juillet 1717 – 9 décembre 1752) ;
  • Jean-Guillaume (10 janvier 1719 – 6 décembre 1732) ;
  • Charlotte-Agnès-Léopoldine (4 décembre 1720 – 15 octobre 1724) ;
  • Jeanne-Éléonore-Henriette (2 décembre 1721 – 17 juin 1722) ;
  • Ernestine-Albertine (28 décembre 1722 – 25 novembre 1769), épouse en 1756 le comte Philippe II de Schaumbourg-Lippe ;
  • Bernardine-Christiane-Sophie de Saxe-Weimar-Eisenach (en) (5 mai 1724 – 5 juin 1757), épouse en 1744 le prince Jean-Frédéric de Schwarzbourg-Rudolstadt ;
  • Emmanuel-Frédéric-Guillaume-Bernard (19 décembre 1725 – 11 juin 1729).

Veuf en 1726, Ernest-Auguste ne se remarie pas immédiatement : ce n'est qu'après la mort de son seul fils et héritier Jean-Guillaume en décembre 1732 qu'il s'y résout. Le 7 avril 1734, il épouse en secondes noces Sophie-Charlotte de Brandebourg-Bayreuth (en) (27 juillet 1713 – 2 mars 1747), fille du margrave Georges II Frédéric de Brandebourg-Bayreuth. Ils ont quatre enfants :