Emily Post

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emily Post
Description de l'image Emily Post cph.3b09855.jpg.

Emily Post, née Price peut-être le 27 octobre 1872 à Baltimore (Maryland)[1] (la date précise est contestée) et décédée le 25 septembre 1960 à New York, est une femme de lettres américaine, auteur d'ouvrages sur le savoir-vivre.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Emily Post est née Price le 27 octobre 1872 à Baltimore. Son père était l'architecte Brice Price et sa mère était Josephine (Lee) Price de Wilkes-Barre. Après avoir eu de l'instruction à domicile dans ses premières années, Price a fréquenté la Finishing School de Miss Graham à New York après que sa famille s'y soit installée.

Mariage[modifier | modifier le code]

Price a rencontré son futur mari, Edwin Main Post, un éminent banquier, à un bal dans un manoir de la cinquième Avenue. Après leur mariage en 1892 et un voyage de noces de l'Europe, ils ont vécu dans le Washington Square Park à New York. Ils avaient aussi un chalet, nommé "Emily Post Cottage", à Tuxedo Park, qui était l'un des quatre Bruce Price Cottages qu'elle a hérité de son père. Le couple a eu deux fils, Edwin Main Post, Jr. (1893) et Bruce Price Post (1895).

Le couple a divorcé en 1905, en raison des affaires de son mari avec des "danseurs de comédie musicale" (Chorus line) et des actrices, dont il avait été la cible de chantages.

Carrière[modifier | modifier le code]

Emily Post par Emil Fuchs, musée de Brooklyn

Lorsque ses deux fils furent assez grands pour aller à l'internat, Post commença à écrire. Elle a produit des articles de journaux sur l'architecture et le design intérieur, ainsi que des histoires et des feuilletons pour des magazines tels que Harper's, Scribner's, et The Century.

Post a écrit dans des styles différents, y compris les livres de voyage humoristiques, au début de sa carrière. Post a publié son premier livre sur l'étiquette en 1922 : Etiquette in Society, in Business, in Politics, and at Home (souvent référencé comme Etiquette) alors qu'elle était âgée de 50. Il est devenu un best-seller, avec des versions mises à jour qui ont continuées à être populaire pendant des décennies, et a fait sa carrière.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Elle a écrit plusieurs livres :

  • 1904 : Flight of the Moth (Vol d'un Papillon de Nuit)
  • 1906 : Purple and Fine Linen (Pourpre et Lin Fin)
  • 1908 : Woven in the Tapestry (Tissé dans la Tapisserie)
  • 1909 : The Title Market (Le Marché du Titre)
  • 1910 : The Eagle's Feather (La Plume de l'Aigle)
  • 1922 : Etiquette (L’Étiquette)

Postérité[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le nom d'Emily Post est synonyme de bonne étiquette et bonnes manières et est toujours utilisé dans des titres de livres sur le sujet[2]. En 2008, Laura Claridge (en) lui dédit sa première biographie : Emily Post: Daughter of the Gilded Age, Mistress of American Manners[3].

Deux arrière-arrière-petites-filles sont auteurs. Anna Post, est l'auteur de Do I Have to Wear White? Emily Post Answers America’s Top Wedding Questions (2009)[4], Lizzie Post, est l'auteur de How Do You Work This Life Thing? (2007)[5]. Les deux sont coauteurs de Great Get-Togethers: Casual Gatherings & Elegant Parties at Home (2010)[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dinitia Smith, She Fine-Tuned the Forks of the Richan Vulgars, 16 octobre 2008.
  2. http://weddings.emilypost.com/
  3. The New Yorker, "Place Settings", Kolbert, Elizabeth. 20 octobre 2008.
  4. (en) Post, Anna, Do I Have to Wear White? Emily Post Answers America's Top Wedding Questions, Collins,‎
  5. (en) Post, Lizzie, How Do You Work This Life Thing?, Collins,‎
  6. http://www.emilypost.com/current-emily-post-books/433-great-get-togethers

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]