Ecocup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ecocup
logo de Ecocup
Logo d'Ecocup

Création 2006
Fondateurs Emmanuel Torrent
Brice Buscato
Flavien Casellas
Forme juridique Association loi 1901 jusqu’en 2008 puis SARL
Siège social Le Boulou
Drapeau de France France
Direction Philippe Berthe
Actionnaires Proplast
Produits Gobelets réutilisables
Site web www.ecocup.com/fr

Chiffre d'affaires 19 millions (2018)

Ecocup est une entreprise qui fabrique, personnalise, vend, loue, nettoie et recycle des gobelets réutilisables pour les festivals, les manifestations sportives et les concerts mais aussi pour les particuliers. Ecocup a été fondé en 2006 par Emmanuel Torrent, Brice Buscato et Flavien Casellas dans l'objectif de supprimer l'utilisation des verres en matière plastique jetables des manifestations.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2006, Emmanuel Torrent, Brice Buscato et Flavien Casellas créent l'association (loi de 1901) Ecocup développement durable[1] dans l'objectif de supprimer l'utilisation des verres en matière plastique jetables des manifestations (férias, fêtes populaires, festivals ou stade) qui sont à l'origine de la pollution et de la dégradation des lieux. Des verres écologiques en plastique sont fabriqués à Barcelone depuis 1989[2]. Les fondateurs organisent un système de gobelet consigné personnalisable en polypropylène et polycarbonate.

En 2008, Ecocup devient une SARL.

Fin 2009, l'entreprise présente un projet d'insertion par l'activité économique et obtient l'agrément de la Direction Départementale du Travail et du Conseil Général.

En 2011, l'entreprise exporte son concept en Suisse, en Belgique et en Espagne. En 2014, la société lave 25 millions de gobelets par an. Elle emploie jusqu'à 45 personnes, dont 8 en insertion[3].

En 2018, a fourni au cours de l'été de nombreux événements[4] musicaux comme les concerts des Rolling Stones, de Guns N' Roses ou encore des rassemblements populaires comme les fêtes de Bayonne.

En 2019, Ecocup s'appuie sur le groupe nordiste Proplast (leader européen de l'injection plastique) qui rachète 100% des actions pour accélérer son développement à l'international. La même année, Ecocup annonce avoir fabriqué et nettoyé plus de 60 millions de gobelets[5].

Début 2020, Ecocup lance une nouvelle boutique en ligne et permet pour la première fois à ses clients de personnaliser eux-mêmes leurs ecocups, directement en ligne.

Modèles de verres.
 
 
 

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires (en milliers d'euros)[réf. nécessaire]
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
1799 3533 4439 5207 6654 7317 9550 12343 12291 19000

Effectifs[modifier | modifier le code]

Nombre d'employés[réf. nécessaire]
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
22 24 19 24 33 35 20 44

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ysis Percq, à Céret (Pyrénées-Orientales), « Les gobelets solidaires d’Ecocup font carton plein », La Croix,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2020).
  2. verres Ekomon
  3. Jérôme Porier, « Les gobelets réutilisables d’Ecocup à la conquête de l’Europe », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  4. « Festivals : les cérétans d'Ecocup avec les "Rolling Stones" cet été », sur lindependant.fr (consulté le 1er mars 2019)
  5. « Les gobelets réutilisables d'Ecocup s'imposent dans les buvettes », sur lesechos.fr (consulté le 1er mars 2019)