Echinus melo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oursin melon

L'Oursin melon (Echinus melo) est une espèce d'oursin de la famille des Echinidae.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un gros oursin régulier de forme sphérique, avec des épines (« radioles ») fines et courtes. Celles-ci présentent deux types différents : de plus longues pour la locomotion et de plus courtes pour la défense. Les radioles « primaires » (les plus longues) sont robustes et le plus souvent verdâtres chez l'adulte, alors que les radioles secondaires sont plus fines et généralement blanches[1]. laissant apparaître des zones ambulacraires plus claires. Le test (coquille) presque parfaitement rond est généralement de couleur crème claire tirant parfois sur le jaune, l'orange ou le verdâtre, et comporte des alternances de lignes brunes et blanches semblables à celles d'un melon[2]. Le test peut atteindre un diamètre de 18 cm, et les épines dépassent rarement 2 cm de longueur[2].

Spécimens naturalisés au Muséum national d'histoire naturelle : la ressemblance avec un melon est visible.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Avec son appareil masticateur situé sur la face inférieure, l'oursin melon broute le substrat avec un régime très omnivore : algues, éponges, débris, charognes, animaux sessiles...

Sa reproduction est sexuée et gonochorique[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

L'oursin melon vit entre 30 et 150 m de fond, mais peut être trouvé jusqu'à des profondeurs de 1 000 mètres[2], où il adoptera un régime plus détritivore.

Son aire de répartition est la méditerranée occidentale et l'Atlantique nord-est, notamment des côtes des Canaries à l'Angleterre[2].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom français de cet animal vient de son aspect qui rappelle la forme, la couleur et les motifs d'un melon ; c'est l'exacte traduction de son nom scientifique (latin) echinus melo. Ce nom est généralement conservé dans les autres langues : melon urchin en anglais, ou encore riccio melone en italien[2].

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois, comme sur notre illustration, les deux types d'épines sont blanches.
  2. a, b, c, d, e et f DORIS, consulté le 04 août 2013