Camarodonta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Camarodonta constituent un ordre d'oursins (échinodermes), comprenant une vaste partie des oursins littoraux des zones tropicale et tempérées. Cet ordre n'est pas reconnu dans toutes les classifications, et ITIS par exemple lui préfère l'ordre des Echinoida.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cet ordre est défini sur la base de la forme des dents et de la lanterne d'Aristote (mâchoire) des oursins, de type dit « camarodonte ». Ce critère de classification n'est pas considéré comme valide par certains organismes de taxinomie, qui considèrent donc cet ordre comme paraphylétique ; cela empêche surtout d'y assigner des fossiles, dont la bouche est souvent absente[1].

Caractéristiques des Camarodonta d'après l'Echinoid Directory du Natural History Museum[1] :

  • Les Camarodonta sont des oursins réguliers (ronds à symétrie radiale, avec la bouche au centre de la face orale et l'anus à l'opposé, au sommet de l'apex aboral)
  • La lanterne d'Aristote est munie de 5 dents camarodontes, avec des épiphyses qui se rejoignent au-dessus du foramen magnum ;
  • Les pores sont uniformes tout le long des méridiens, et sans phyllodes sur la face orale ;
  • Les tubercules (sur lesquels s'insèrent les radioles) sont de type non perforé[1].

Cet ordre semble être apparu au Crétacé (Aptien ou Albien)[1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (28 octobre 2013)[2] :

S'y ajoutent deux genres fossiles :

  • genre Aeolopneustes Duncan & Sladen, 1882 † (Paléocène - Éocène)
  • genre Porosoma Cotteau, 1856 † (Éocène - Oligocène)

Cette classification n'est pas encore totalement consensuelle dans le champ de la taxinomie, et plusieurs organismes de cladistique (comme ITIS) lui préfèrent l'ordre des Echinoida (non reconnu par WoRMS).


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mortensen, T. 1943. A monograph of the Echinoidea III2, « Camarodonta » 1. C. A. Reizel, Copenhague.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]