Dysdera crocata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dysdera crocata
Description de l'image HPIM0718a.jpg.
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Dysderidae
Genre Dysdera

Nom binominal

Dysdera crocata
C. L. Koch, 1838

Synonymes

  • Dysdera crocota C. L. Koch, 1838
  • Dysdera interrita Hentz, 1842
  • Dysdera gracilis Nicolet, 1849
  • Dysdera wollastoni Blackwall, 1864
  • Dysdera balearica Thorell, 1873
  • Dysdera caerulescens C. Koch, 1874
  • Dysdera magna Keyserling, 1877
  • Dysdera australiensis Rainbow, 1900
  • Dysdera sternalis Roewer, 1928
  • Dysdera cretica Roewer, 1928
  • Dysdera menozzii Caporiacco, 1937
  • Dysdera palmensis Schmidt, 1982
  • Dysdera inaequuscapillata Wunderlich, 1992

Dysdera crocata, la Dysdère armée, est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Dysderidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Dysdera crocata est presque cosmopolite par introduction[1].

Selon Deeleman-Reinhold et Deeleman en 1988[2], elle est originaire d'Afrique du Nord et a été diffusée de par le monde par voie maritime.

Description[modifier | modifier le code]

Dysdera crocata femelle
Dysdera crocata mâle

Les mâles mesurent de 9 à 10 mm et les femelles de 11 à 15 mm[3].

On peut observer la présence d'une épine à la base du fémur IV. Les chélicères font de plus de 50 % du céphalothorax.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Elle chasse les cloportes la nuit, qu'elle capture avec ses énormes chélicères mais pour autant ces crustacés ne sont pas leur unique source de nourriture. Ce sont des araignées errantes nocturnes qui passent la journée enfermées dans une loge de soie placée dans la litière, sous les pierres, ou encore, plus rarement, sous les écorces soulevées près du sol.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Spider Catalog (version 15.0, 2014)[4] :

  • Dysdera crocata crocata C. L. Koch, 1838
  • Dysdera crocata mutica Simon, 1911
  • Dysdera crocata parvula Simon, 1911

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • C. L. Koch, 1838 : Die Arachniden. Nürnberg, Vierter Band, p. 109-144, Funfter Band, p. 1-124 (texte intégral).
  • Simon, 1911 : Catalogue raisonné des arachnides du nord de l'Afrique (1re partie). Annales de la Société entomologique de France, vol. 79, p. 265-332 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Deeleman-Reinhold & Deeleman, 1988 : Revision des Dysderinae (Araneae, Dysderidae), les espèces méditerranéennes occidentales exceptées. Tijdschrift voor Entomologie, vol. 131, p. 141-269 (texte intégral).
  3. Identification of Dysdera crocata and Dysdera erythrina
  4. WSC, consulté le version 15.0, 2014