Ducati 695 Monster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ducati M695
Image illustrative de l’article Ducati 695 Monster

Constructeur Ducati
Années de production 2006 -
Prix à sa sortie 6 995 €
Moteur et transmission
Moteur(s) bicylindre en V à 90°, 4 temps refroidi par air
Distribution 1 act desmo, 2 soupapes par cylindre
Cylindrée 695 cm³ (88 x 57,2 mm)
Puissance maximale à 8 500 tr/min 73 ch
Couple maximal à 6 750 tr/min 6,2 kg⋅m
Alimentation injection électronique ∅ 45 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 6 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 210 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre treillis tubulaire
Suspension avant (débattement) fourche télescopique inversée ∅ 43 mm (130 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (148 mm)
Frein avant 2 disques ∅ 300 mm, étriers 4 pistons
Frein arrière 1 disque ∅ 245 mm, étrier 2 pistons
Poids et dimensions
Empattement 1 440 mm
Hauteur de selle 770 mm
Poids à sec 168 kg
Réservoir (réserve) 14 ℓ (3 ℓ) litres

La Ducati 695 Monster est une moto construite par Ducati.

Apparue début 2006, la M695 complète la gamme Monster, entre la 620 et la 800 S2R. Le moteur retravaillé de la 620 développe 73 chevaux. Elle est néanmoins disponible en version "34 chevaux", pour les jeunes conducteurs.

Les 300 premiers exemplaires sont vendus 6 995 , soit 500 € de moins que la 620 standard. Le prix passe ensuite à 7 495 , la M695 est donc vendue au même prix que la M620.

Comme la 620, la M695 reprend le système d'embrayage APTC (Adler Power Torque Clutch), l'effort à fournir sur le levier est réduit et un amortisseur de couple diminue les risques de blocage de la roue arrière sur un rétrogradage rapide.

La fourche provient du catalogue Marzocchi et l'amortisseur arrière est un Sachs. Le freinage est confié à un ensemble Brembo composé de deux disques de 300 mm de diamètre à l'avant et d'un disque de 245 mm de diamètre à l'arrière.

Comme sur toutes les Monster, les aspects pratiques sont oubliés. Il n'y a pas d'espace de rangement sous la selle et la place laissée au passager est inconfortable, sans poignées de maintien.

La principale innovation de ce modèle est l'allongement des fréquences des révisions, de 10 000 à 12 000 km, tordant ainsi le cou à la réputation qui colle à la marque : les coûts d'entretien élevés.