Discussion:Sylvia Pinel

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

photo ?[modifier le code]

est ce elle ? . j'ai vraiment du mal à la reconnaître par rapport au site officiel du gouvernement --Michel1961 (d) 17 mai 2012 à 09:03 (CEST)
Je pense que c'est elle. Même le site du PS l'a reprise [1]. --Jackrs le 17 mai 2012 à 12:31 (CEST)
une photo plus recente et plus representative serait souhaitable--Michel1961 (d) 17 mai 2012 à 14:01 (CEST)
Je confirme. J'ai été faire un tour sur Flickr, aucune image de Sylvia Pinel n'est libre de droit. (Smiley: triste) --Jackrs le 17 mai 2012 à 17:00 (CEST)
Il existe des photos plus représentatives et plus actuelles sur le site du gouvernement par exemple ici (lien photo) et dont l'utilisation me semble tout à fait possible sur wikipédia (on est dans le cas du deuxième point de la page dédiée aux crédits photos http://www.gouvernement.fr/credits-photographiques) Un avis d'expert ? --Ygor75 (d) 23 avril 2013 à 14:42 (CEST)

Anacoluthe[modifier le code]

La faute de grammaire, traditionnelle sur Wikipédia[1], surgit au paragraphe 1.4 :

« Étant déjà ministre, cette élection s'avère décisive pour elle car le Premier ministre… »

Si elle était correcte, cette phrase signifierait que c'est l'élection qui est ministre ! En l'occurrence, la correction ne semble pas trop difficile et pourrait, par exemple, se formuler ainsi :

« Pour elle qui est déjà ministre, cette élection s'avère décisive car le Premier ministre… »


Lord O'Graph (d) 24 juillet 2013 à 10:22 (CEST)


  1. Traditionnelle sur Wikipédia, mais aussi dans bien d'autres endroits — ce qui ne constitue en rien une excuse, bien au contraire. Ainsi, il y a moins d'une heure, j'ai entendu dans le bulletin météo de France-Info : « En allant vers le sud, la grisaille s'atténuera… », ce qui en français correct signifierait que c'est la grisaille qui va vers le sud, le pire étant en l'occurrence que cette phrase pourrait avoir un sens (quoique…). En revanche, il est certain que les phrases mille fois entendues « En allant vers le sud, le soleil brillera davantage… » ou plus absurde encore « En allant vers l'est, le froid se fera plus vif… » sont parfaitement incorrectes quoique quotidiennes. Il est tragique que cette faute surgisse systématiquement et que nous y ayons été progressivement accoutumés (c'est en particulier une marque de fabrique des bulletins météo, je vous invite à y prêter attention), mais ce n'est une raison ni pour l'accepter, ni pour l'imiter.