Discussion:Seigneurie de Rimouski

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Lieu de la première maison seigneuriale.[modifier le code]

Attention de ne se fier qu'à une seule source concernant l'emplacement de la première maison seigneuriale (celle de René Lepage). D'autres historiens pencheraient beaucoup plus à une position plus près de la rivière Rimouski et plus en hauteur (rue Tessier - près de la montée Sainte-Odile) que le site actuel du Musée régional. Délicat ce détail. Compte tenu des tergiversations actuelles, je ne suis pas sûr que l'on doivent être si catégorique. Mais je n'ai pas lu le passage. Le document de Béatrice Chassé est-il consultable sur le net? Merci de me répondre. Blason René Lepage de Ste-Claire.svg Jeff de St-Germain Missive 18 mars 2013 à 23:11 (HNE)

Je pense que Larocque 2006 place le manoir seigneurial près de la rivière. Pour Chassé 2003, j'ai ajouté l'URL à la biblio et ici. — Bouchecl (dring) 19 mars 2013 à 06:02 (CET)
Larocque 2006 page 39-41 parle de l'existence de 4 manoirs seigneuriaux. Il place l'emplacement du deuxième manoir de Rimouski, celui qu'habite Pierre Lepage à partir de 1735, près de la rivière Rimouski. Un troisième manoir construit par son fils Germain et habité à partir de 1747 pourrait bien être ce manoir plus haut près de la rivière dont vous parlé (il se situerait à l'emplacement du vieux pont sur la rivière Rimouski et un peu au sud du quatrième manoir que les seigneuresses Drapeau se font construire en 1848). Larocque place l'emplacement du premier manoir à l'est (1 arpent) de la rue de la Cathédrale (p39) et donc 1 arpent à l'est de la première chapelle et église qui elle selon toutes les sources se trouvent bien sur l'emplacement actuel du musée de Rimouski. Ça pose problème pour toute ma section sur la 1re maison seigneuriale. Il y a une autre source sur l'emplacement de la première église de Rimouski texte de Syvain Gosselin dans l'Estuaire 2002 page 15, mais lui se trompe sur la largeur de front de la terre de Pierre Saint-Laurent qu'il attribue à 3 arpents au lieu de 7 déplaçant ainsi le lot de René Lepage de 4 arpents vers l'est. Voici donc ce que je vais faire si vous n'avez pas d'inconvénients.
  • Je continue la section histoire entre 1760 et 1790.
  • Je reviens ensuite en arrière sur la section concernant René Lepage et je corrobore avec Larocque pour situer le manoir et aussi la première chapelle.
Voilà. -- ChristianT (d) 19 mars 2013 à 15:12 (CET)

Lieu de la première église[modifier le code]

Au sujet de la première église et presbytère. Selon Desrosiers (2002:13), qui cite Alphonse Fortin, « La seigneurie de Rimouski », Rimouski, Centre Saint-Germain, 1941 : « En fait, il est prouvé que dès 1712 on y construisit une chapelle et le petit presbytère destiné au missionnaire de passage, un peu à l'ouest de la cathédrale actuelle, et qu'on y aménagea le premier cimetière. » (mon souligné). — Bouchecl (dring) 21 mars 2013 à 14:12 (CET)

À ce sujet Sylvain Gosselin (Estuaire vol 25 no 2, 2002, p14-23) parle plutôt de 1711 comme date de construction car le registre paroissial parle du premier acte de sépulture d'un censitaire décédé en janvier 1712 (p17) et qui a été enteré dans le « cimetière joint à la chapelle du dit lieu », donc que la chapelle était déjà existante en janvier 1712 ce qui implique une construction au minimum en 1711. L'article de Gosselin est déjà dans la bibliographie avec le lien web pour consultation. Je préfères utiliser l'analyse de Gosselin car c'est aussi lui qui signe le chapitre 2 sur le régime seigneurial à Rimouski dans le livre de Laroque et al. (2006). Son analyse remet aussi en cause la version de Chassé sur une chapelle adjacente au manoir seigneurial et en plus elle permet par une déduction tirée de l'aveu de dénombrement de 1724 et l'arpentage de la seigneurie de 1744 de situer l'emplacement du premier manoir seigneurial à 1 arpent à l'est de cette chapelle. Si l'on veut exposer les différentes interprétations sur l'emplacement de la 1re chapelle il faudra faire un article détaillé dans l'article de la cathédrale Saint-Germain sur la « Paroisse de Saint-Germain de Rimouski et son histoire » ou encore sur « Les premières églises de la paroisse de Saint-Germain de Rimouski » incluant l'édifice actuelle du musée régional de Rimouski)... et avec tous ce qui a été publié dans l'Estuaire et autres il y en a assez de matériel pour un article de 40K. -- ChristianT (d) 21 mars 2013 à 15:01 (CET)
Autre source qui parle un peu de la seigneurie et qui reprend l'interprétation de Chassé au sujet de la localisation des trois premiers manoirs p. 26.
  • Ruralys, La conservation intégrée du patrimoine archéologique euroquébécois dans le développement régional : le territoire du Bas-Saint-Laurent, Québec, Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, (ISBN 978-2-550-59788-9, lire en ligne)
Bouchecl (dring) 21 mars 2013 à 16:06 (CET)

Population au XVIIIe[modifier le code]

En passant, l'autre texte de Desrosiers (2005) dans la bibliographie semble donner du poids à l'hypothèse du sous-dénombrement de la population de Rimouski dans la première moitié du XVIIIe siècle. Avec son décompte des familles, il arrive à 33 ménages et 137 habitants en 1750. Ça commence à ressembler aux chiffres de Chassé. Le 16 familles de Fortin viendrait probablement du livre de Charles Guay 1873. — Bouchecl (dring) 21 mars 2013 à 15:14 (CET)
Pictogram reply.svg VuJe viens juste de finir de le lire. C'est intéressant. Je pense qu'on va utilisé ces données déographiques pour la section Vivre à Rimouski au XVIII et XIX. L'article sur les seigneuresses Drapeau lui est un peu décevant dans l'optique de l'article de wikipedia sur la seigneurie. -- ChristianT (d) 21 mars 2013 à 15:38 (CET)