Discussion:Psychosphère

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Il est clair que nous avons affaire à deux choses différentes : d'une part, un concept de SF (appartenant donc à la science imaginaire), de l'autre un concept se rattachant aux pseudo-sciences. La création de deux articles séparés avec création d'une page d'homonymes me semble indispensable pour éviter toute confusion. Algarnas Tradgard 29 juillet 2007 à 12:00 (CEST)

Proposé par : Boretti(me parler) 29 juillet 2007 à 14:23 (CEST)

Raisons de la demande de vérification[modifier le code]

L'article est un grand mélange de notion de SF, de pseudo-science, etc. Il serait bien qu'une personne maîtrisant ce genre de sujet s'y intéresse. D'autre part, l'utilisateur Oxymor (d · c · b) met des liens vers cet article depuis tous et n'importe quoi (Cerveau, Dieu, etc) ce qui est aussi problématique.

Il ne faudrait pas confondre les délires de cet utilisateur et l'article d'origine. Demande de suppression non motivée. (Algarnas Tradgard 1 août 2007 à 23:42 (CEST))

Ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec l'approche qu'un autre a que tu dois la qualifier de "non motivée". Mal motivée, mal renseignée, erronée, si tu veux, mais pas "non motivée", car cette locution a une signification précise qui est que le proposant de la demande de suppression a négligé de fournir des explications. Ce n'est pas le cas ici. (->Jn) 2 août 2007 à 00:21 (CEST)

Elles sont bidon, ses explications. C'est n'importe quoi. Il confond un documentaire préhistorique et un bouquin de speculative fiction parce qu'ils ont le même titre et il mélange un article sérieux sur un concept élaboré de la SF avec des barjoteries new age. C'est pourtant pas compliqué ! Je veux bien participer, mais si c'est pour voir ce que j'ai fait vandalisé par des arriérés mentaux, je sens que je vais laisser tomber. (Algarnas Tradgard 2 août 2007 à 04:36 (CEST))

Eh bien laisse tomber, si tu manques de nerfs. (->Jn) 2 août 2007 à 09:14 (CEST)

Discussions et commentaires[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Je ne comprends pas la raison de la suppression de ce fragment de texte : "Mémoire collective, source et réceptacles des mythes, reflet de l'infinie variété des mentalités humaines, la psychosphère interagit avec notre réalité dans une mesure pouvant varier avec le temps. La stabilité de la réalité consensuelle dépend de la nature et de la fréquence de ces interactions." C'est une description précise, exacte et concise. Peut-être un peu trop concise d'ailleurs. Jean-No, vous qui avez opéré cette suppression, pouvez-vous m'en expliquer la raison je vous prie ? Roland C. Wagner 2 août 2007 à 18:45 (CEST)

Non, ce n'est pas moi : [1]. (->Jn) 2 août 2007 à 21:02 (CEST)

En effet. Toutes mes excuses, il s'agissait de Gloubibouga et il a rétabli le texte depuis. Je m'emmêle un peu les pinceaux avec toutes ces versions d'un même texte. Roland C. Wagner 3 août 2007 à 11:27 (CEST)

Page conservée[modifier le code]

Markadet ∇∆∇∆ 5 août 2007 à 01:29 (CEST)

psychosphere selon Claude ANDRE[modifier le code]

J'ai supprimé le paragraphe suivant, qui n'a pas d'autre source que le blog du contributeur. Elem1 (d) 17 octobre 2011 à 18:11 (CEST)


« L’idée de base du concept de Claude ANDRE est que les pensées sont de la matière, donc qu’elles ont une masse.

Suite à un échange de correspondance avec le Professeur Nieoullon (les 1er et 12 octobre 2010) il apparaît que ce dernier ne refuse pas la notion de ‘gain’ de matière, ‘discret mais effectif ’, en conséquence des échanges neuronaux.

Dès lors une question se pose : Si une pensée génère de la matière, que devient-elle ? Cette matière d’origine synaptique et multipliée par autant de synapses qu’il en faut pour une obtenir une pensée élémentaire, doit être d’autant plus importante, volumineuse, ‘massive’ au sens astronomique du terme, qu’elle est complexe et, dès lors, qu’en est-il quand il s’agit d’une activité cérébrale intense, d’un rêve débridé ?

Les synapses étant électrochimiques, leur produit ne saurait échapper aux lois de la gravitation pour former, à l’extérieur de l’être pensant et tout autour de la planète, la psychosphère avec tout ce que cette présence implique, dans un sens et dans l’autre, pour le vivant.

Pour plus de détails sur la psychosphère, voir le site ((http://www.exodoxe.fr)), thème : La tribune de Coriolan, rubrique : La psychosphère.

Si, avec Roland C Wagner, la psychosphère est un concept science fictionnel, qu’il soit rappelé que Dan Brown, dans « Le symbole perdu » (2009), fait allusion au concept selon Claude ANDRE (page 458) : « La science noétique présageait que les pensées avaient une masse. » »