Discussion:Prostitution dans la Grèce antique/Article de qualité

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]

Cet article a été promu comme Article de qualité en vertu de ce vote.
Merci de remplacer ce modèle par {{Contestation CdQ}} si le vote est remis en cause.

Article promu au terme du premier tour.

  • Bilan : 18 pour, 0 contre, 1 neutre.
  • Commentaire : sans commentaire ;

David Berardan 10 mars 2006 à 16:03 (CET)

Prostitution en Grèce antique[modifier le code]

Proposé par : Bibi Saint-Pol (sprechen) 9 février 2006 à 14:41 (CET)

Un article jastrowiesque dans la grande lignée des « ... en Grèce antique » : un sujet intéressant et original (rien de commun sur les autres Wikipédia) et un traitement exemplaire.

Votes[modifier le code]

Format : Pour ou Contre, motivation éventuelle (indispensable pour les contre), signature

  • Contre Pour La bonne blague. Bibi Saint-Pol (sprechen) 9 février 2006 à 14:49 (CET)
  • Pour Traroth | @ 9 février 2006 à 14:53 (CET)
  • Pour Très complet, et même plus développé que Histoire de la prostitution ! Wart dark ψ 9 février 2006 à 15:38 (CET)
  • Pour Nihil obstat Μαρσύας|Λέγετε 9 février 2006 à 16:08 (CET)
  • Pour Thierry Lucas 10 février 2006 à 12:45 (CET)
  • Pour --Aliesin 10 février 2006 à 15:27 (CET)
  • Pour Bravo, Jastrow ! Didumos 10 février 2006 à 19:30 (CET)
  • Pour , passionnant et bien écrit. Largement au dessus du lot. [Cf. discussions] Arnaudus 11 février 2006 à 08:40 (CET)
  • Pour Carlos 11 fécrier 2006 à 19:21 (CET)
  • Pour très bien Elminster 11 février 2006 à 21:13 (CET)
  • Pour, très joli boulot, mais petite réserve sur la présence de quelques liens rouges. Jean-Baptiste 13 février 2006 à 10:49 (CET)
    J'ai réduit le compte à quatre liens rouges. Jastrow| 7 mars 2006 à 20:08 (CET)
  • Pour précis, illustré, magnifiquement documenté Ursus 14 février 2006 à 16:16 (CET)
  • Pour Très complet, bien écrit et documenté. Très joli travail. Démocrite 17 février 2006 à 16:19 (CET)
  • Pour mais peut-être l'atelier graphique pourrait-il améliorer le fond de certains images (vases notamment) pour mieux les faire ressortir ? le Korrigan bla 18 février 2006 à 15:29 (CET)
Demandes d'amélioration transmises. Bibi Saint-Pol (sprechen) 18 février 2006 à 15:47 (CET)
  • Pour Kaki82 Excellent travail
  • Pour Excellent travail, çà rend modeste... Félicitations aux rédacteurs Mogador99 20 février 2006 à 22:23 (CET)
  • Pour Félicitations à Jastrow ! J'ai bleui un lien rouge. --bsm15 8 mars 2006 à 02:52 (CET)
  • Pour Tej 8 mars 2006 à 11h57(CET)
  •  Neutre La partie sur l'évolution et l'histoire de la prostitution en Grèce pourrait être très nettement approfondie. En l'état, on a du mal à savoir si la prostitution était dans la Grèce antique, une pratique importée, traditionnelle ou liée à l'urbanisation. Si bien que les facteurs conduisant à la prostitution sont très peu évoqués, et ça manque d'hypothèses et de références à des théories ayant déjà traîtés du sujet. En plus la partie économie de la prostitution devrait être "tempérée". Par moment elle frise la "micro-économie" ; or on sait que les grecs avaient une conception très spécifique de l'économie marchande. Ce qui n'est pas pris en compte dans cet article. Enfin, rien n'est dit (ou très peu) sur les conditions de vie et le sort des prostitué(e)s. Revers de la médaille d'une approche trop empiriste et économique. Comment vivaient-ils leurs condition sociale ? Quelles pathologies les affectaient ? Quelles représentations avaient-ils de leur "travail", etc. ? Autant de sujets tout aussi intéressants que l'étude des "tarifs". Bref, l'article demanderait à être complété et amélioré. recyclage 8 mars 2006 à 14:52 (CET)

Discussions[modifier le code]

Toutes les discussions vont ci-dessous.

Réponse à Arnaudus[modifier le code]

Comme je ne suis jamais content, j'ai juste deux remarques :

  • Dans l'intro, on dit que la clientèle est exclusivement masculine, alors que le contraire est expliqué à la fois pour la prostitution masculine et féminine.
  • Je regrette qu'un aussi bel article n'ait pas de conclusion, et se termine abruptement sur les références biblio. Arnaudus 11 février 2006 à 08:40 (CET)
[Je me permets de transférer ici] Tu as raison, l'intro devrait être moins catégorique. Note que pour la prostitution « lesbienne », on n'est pas sûr que ça existe vraiment. L'idée est bien sûr que les clients sont très majoritairement masculins, comme aujourd'hui sans doute.
Pour une conclusion, j'avoue ne pas être très douée ni pour les intro ni pour les conclusions... J'essaierai de trouver quelque chose mais si ça fait seulement trois lignes j'ai peur que ça ne soit pas terrible non plus. Jastrow| 11 février 2006 à 09:13 (CET)
Les conventions de style imposent une introduction mais pas une conclusion ; je crains fort que cela fasse un peu scolaire, l'essentiel étant dit dans l'intro. Donc, plutôt contre une conclusion quand l'auteur principal n'en a pas prévue.
Au demeurant, très peu d'articles en possèdent. Bibi Saint-Pol (sprechen) 11 février 2006 à 12:32 (CET)
Je sais, mais ça ne vous fait pas bizarre de voir les articles se terminer bizarrement en général se délitant peu à peu dans des listes de références, de liens annexes, de sources, etc? Comment font les autres encyclopédies? Arnaudus 11 février 2006 à 21:47 (CET)

Réponse à recyclage[modifier le code]

Je vais essayer de développer les points que tu signales, mais il ne faut pas perdre de vue le fait que l'on parle là de la Grèce antique. Les sources sur le sujet ne courent pas les rues et ce n'est pas comme si on disposait de témoignages de prostituées sur leur sort. Les seuls qui existent à ma connaissance, le Dialogue des courtisanes de Lucien et les Lettres de pêcheurs, de paysans, de parasites et d'hétaïres d'Alciphron, sont des œuvres de fiction, où des hommes s'expriment à la place des femmes. Pour les conditions de vie, à part quelques remarques d'ordre médical sur la contraception, que je vais ajouter, on en est plus ou moins réduit aux conjectures. On se doute bien que ce ne devait pas être la joie, et pour les esclaves, le sujet est abordé de manière générale dans esclavage en Grèce antique.

Pour l'apparition de la prostitution, on a le témoignage (douteux) sur Solon et les inscriptions de Théra, point. Difficile d'élaborer sur le sujet. Pour les facteurs conduisant à la prostitution, les deux seuls connus avec certitude sont la pauvreté (ou la cupidité) et l'esclavage. Là encore, je ne vois pas trop comment élaborer à ce sujet sans donner dans le « on s'en doute ».

Enfin, je ne comprends pas la phrase « Par moment [la partie économique] frise la "micro-économie" ; or on sait que les grecs avaient une conception très spécifique de l'économie marchande »... Jastrow| 8 mars 2006 à 16:44 (CET)

J'ai voté neutre car je me doutais qu'il y aurait très certainement un problème de source, ce qui aurait rendu un vote contre parfaitement absurde, et de plus excessif. En ce qui concerne l'aspect économique, j'ai trouvé à la première lecture, que tu avais tendance à calquer des raisonnements un peu trop contemporains sur l'économie de la prostitution. J'avais lu un livre sur la Grèce antique, je crois que c'était de Claude Mosse, où l'auteur essayait de montrer à quel point les échanges marchands en grèce étaient insérées dans des relations sociales très spécifiques. Le commerce n'y était pas "autonome", il était imbriqué dans l'ordre démocratique, institutionnel et politique. Or j'ai trouvé que ton article tendait par moment à présenter la prostitution comme un échange de services, avec une hiérarchie dans la qualité des services, obéissant plus ou moins à la loi de l'offre et de la demande. Cela dit, à la relecture, je retire ce que j'ai dit. Tu as bien mis ce fait en évidence. Je crois que ce sont les termes de tarifs et de concurrence qui m'ont conduit sur une mauvaise piste. Mais d'un autre côté, ils sont parlants. Et puis peut-être cette ambiguité de l'article ne fait que refléter les tensions qui devaient exister dans la grèce antique entre les points de vue politiques ou économiques. A moins que ce soit nos propres tensions que nous projetons sur l'antiquité grecque... Mais je m'égare... Sinon, j'ai trouvé l'article très intéressant. recyclage 8 mars 2006 à 19:39 (CET)