Discussion:Emblèmes de la Croix-Rouge

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives


Propriété de l'emblème[modifier le code]

Cet article, au demeurant fort intéressant, nécessite une édition de la part de son auteur afin d'éviter de nombreuses imprécisions.

  1. Les sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ne sont pas propriétaires de l'emblème. Ce sont les services de santé des armées de ces pays, et au travers d'eux les états , qui en sont les propriétaires ( conformément à l'article 41 de la 2eme convention de Genève. Les sociétés nationales bénéficie de la bienveillance des états pour l'usage de l'emblème. Par exemple la CRF n'est pas propriétaire de l'emblème croix-rouge seule la dénomination Croix-Rouge Française lui appartient.
  2. L'emblème protége aussi bien les civils que le services de santé des armées dans les limites autorisées par l'article 44 de la 1ere convention de Genève. En cas de guerre l'emblème employé pour protéger les militaires blessés ne porte aucune inscription et ceux apposés sur les batîments non plus.
  3. La losange (en héraldique losange est féminin) évidée n'a pas encore été adoptée par le CICR; La Magen David Adom n'est pas reconnue comme emblème par le CICR ceci sans préjuger des services exceptionnels rendus par cette association.

Concernant la question de l'Emblème, on peut encore préciser que ce n'est pas le CICR qui à lui seul peut décider de sa forme ou de ses variantes. Ces Emblèmes sont définis dans les Conventions de Genève et seul un 3e Protocole additionnel pourrait introduire des changements. Pour ce faire, les Etats Parties aux Conventions doivent trouver un large accord ; un projet de texte existe et le gouvernement suisse, Dépositaire des Conventions de Genève, agissant comme "notaire" de ce traité, mène des consultations sur cette question. Les Etats sont actuellement (= été 2005) profondément divisés sur l'opportunité de convoquer une telle Conférence. Israël et les USA insistent pour que cela se fasse le plus vite possible.

La reconnaissance de jure du Magen David Adom (MDA) ne pourra être faite par le CICR que lorsque son emblème sera l'un de ceux définis par les Conventions de Genève (ou un éventuel Protocole III) - c'est-à-dire, lorsque la société israélienne aura accepté d'utiliser la croix, le croissant ou l'"Emblème du 3e Protocole". Il faut souligner que, malgré toutes les violations du droit et toutes les violences commises dans les Territoires occupés, le MDA, le cas échéant en coopération avec le Croissant-Rouge palestinien (non reconnu non plus car la Palestine n'a pas le statut d'Etat Partie aux Conventions de Genève), protège et secourt les blessés quel que soit leur origine. Cela est réjouissant et correspond à l'essence même du droit humanitaire.


Croix-Rouge française (CRF)[modifier le code]

Pour donner une structure plus logique, Wikipédia étant une encyclopédie non spécifiquement française, j'ai créé un article "Croix-Rouge française", avec renvoi à cet article et reprise de tous les éléments, y compris la discussion ci-dessous.

Cela me paraît d'autant plus utile qu'il y a 192 sociétés nationales (dont une cinquantaine utilise le français) et qu'il y a désaccord de neutralité.

--Y.E. Clément 20 septembre 2005 à 17:32 (CEST)

Problème de dates (ou phrase bancale)[modifier le code]

Je viens de m'apercevoir d'un hénaurme problème sur cette page :

"Cependant, lors de la guerre de Crimée, l'Empire ottoman, qui avait pourtant à l'origine accepté le symbole neutre de la croix-rouge, considéra en 1876 qu'il s'agissait d'un symbole chrétien et qui rappelait l'emblème des Croisés..."

Si on suit cette phrase, ça implique que la guerre de Crimée était en cours en 1876. Ou alors, en admettant que la phrase est bancale, on peut comprendre que la Turquie a accepté l'emblème de la Croix Rouge pendant la guerre de Crimée.

Or la guerre de Crimée s'est déroulée de 1853 à 1856 ; et la Croix-Rouge, selon les informations mêmes de cet article, n'existait alors pas.

Comme je ne suis pas spécialiste de la question, je ne corrige pas, je laisse ce soin à l'auteur. Le seul rapport que je voie entre la guerre de Crimée et la Croix-Rouge est Florence Nightingale...

Tovarich1917 8 décembre 2005 à 16:13 (CET)

Finalement, je me suis contenté de supprimer "pendant la guerre de Crimée", ce qui résout le problème, il me semble. Désolé si je me trompe ; dans ce cas, je laisse le soin à un spécialiste de corriger pour de bon...

Tovarich1917 8 décembre 2005 à 16:17 (CET)

Etoile de David[modifier le code]

L'étoile de David ne devrait pas être présente sur la page des emblèmes puisqu'elle n'est pas reconnue comme tel. Peut-être faudrait-il un autre chapitre traitant particulièrement de ce sujet.

Newhouse (d) 20 février 2008 à 15:50 (CET)

Oui, effectivement. En plus, son nom est "Bouclier de David rouge". --Moumine 20 février 2008 à 16:33 (CET)
Je partage cet avis.
En outre, même si l'article est encyclopédique et n'est pas un lieu de débats, j'estimerais approprié de renforcer l'aspect critique de l'article en expliquant le côté problématique de la multiplication des emblèmes. Il s'agit d'une politisation très nuisible du droit et de l'action humanitaires, comme j'essaie de le montrer sur mon blog. --Cassiano (d) 12 septembre 2011 à 13:48 (CEST)
L'étoile de David est bien présente.
--F1jmm (d) 12 septembre 2011 à 15:14 (CEST)