Discussion:Dictature militaire en Argentine (1976-1983)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

La version des faits aux alentours de l'aeroport d'Ezeiza, au moment de l'arrivée de Peron est celui de la droite argentine. Les seules preuves connues ce sont des photos de peronistes armés. Mais l'opossition était aussi présente à Ezeiza, et elle était aussi armée. Les enjeux étaient de taille. pour l'opossiton il s'agisiat d'empecher l'arrivée de Peron au pouvoir et pour le peronistes au contraire d'eviter tout desordre pour créer le clima necessaire aux élections democratiques

qq précisions à apporter[modifier le code]

ce serait bien de rappeler que la situation était telle en 1976 qu'au départ le coup d'Etat a été accueilli avec soulagement. Les leaders syndicalistes ont déclaré qu'ils regrettaient le coup d'Etat mais que si cela permettait le rétablissement de la situation alors cela deviendrait un moindre mal.En fait la notion d'Etat légitime était complètement en loque. la façon de gouverner d'I Peron a amené à la dictature. Pour ce qui est du fait de se réclamer du Catholicisme il faudrait dire aussi que ds un pays comme l'Argentine surtout à l'époque, c'est un moyen tactique car alors on ne comprend pas le cas des religieux assassinés par la dicature notamment des religieuses (parmi lesquelles des françaises d'ailleurs)--Elarance2 (d) 15 juin 2010 à 14:08 (CEST)

franchement[modifier le code]

Franchement, tout l'article serait à reprendre, tant il est mal balancé, obnubilé par des détails mineurs ou citant des chiffres douteux ('des millions d'exilés') Sans rien nier de la brutalité aveugle de la junte et de sa totale incompétence (hors le domaine de l'éradication de toute opposition), il est certainement possible de rendre compte de ces années autrement qu'en présentant les choses ainsi que le faisaient alors les tracts de l'UNEF appelant à Paris à des manifestations de solidarité. Laisser en ligne un tel article sans l'assortir d'un bandeau signalant qu'il est partiel, partial et sérieusement à revoir, ce n'est pas très sérieux...

Bonsoir. Je vais procéder à une relecture, mais, si des informations vous semblent erronées ou présentées d'un point de vue biaisé, n'oubliez pas ceci => Wikipédia:N'hésitez pas !. C'est grâce à tous les contributeurs (de bonne intention) que Wikipédia avance vers des articles de qualité. Cordialement, Celette (d) 19 février 2012 à 19:12 (CET)