Dirk van der Aa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dirk van der Aa
Dirk van der Aa-Putti.jpg
Naissance
Décès
Activités
Maître
Lieux de travail
Putti jouant sur des nuages. Signé et daté "D. Vander Aa/1773". Huile sur toile, 119 x 45 cm

Dirk van der Aa (en français Thierry van der Aa), né le à La Haye, et mort le dans la même ville, est un peintre rococo néerlandais, qui est mieux connu pour ses œuvres allégoriques. Dirk van der Aa est aussi un décorateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dirk van der Aa est né le [1], à La Haye[2]. Il est d'abord élève de Johann Heinrich Keller puis de Gerrit Mets[2],[3]. Il s'associe avec son ancien maître Gerrit Mets dans la décoration des panneaux de voitures[2],[3]. Il ouvre avec lui un atelier où ils se spécialisent dans la peinture décorative en grisaille.

Il est courant à l'époque de peindre des armes, des fleurs, des enfants sur les panneaux des voitures, il excelle dans ce genre[3]. Il peint aussi des tapisseries et d'autres ornements de salon[3].

En 1755 Dirk van der Aa devient un membre de la Guilde de Saint-Luc[4].

Il séjourne à Paris[3].

On cite parmi ses décorations importantes, une pièce dans la maison du baron de Heeckeren à La Haye et la décoration qu'il réalise pour l'entrée triomphale de Guillaume V à La Haye en 1768, dont la gravure est conservée à Amsterdam[5].

Il est corégent de la Fondation Renswoude jusqu'à sa mort[5]. Dirk van der Aa meurt le à La Haye[5],[6].

Élèves[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Allégorie de l'Été : Les chérubins se dispersent dans un paysage (1775), partie de la paire avec l'Allégorie de l'Automne, vue sur Artnet
  • Spielende Putten auf Wolken (Playing Putti on Clouds) (1773)
  • An overdoor: Putti desporting on clouds by a vase on pedestal (1773) vue sur Artnet
  • Spielende Putten, Allegorie des Sommers (Playing Putti, allegory of summer), attribué à Dirk van der Aa vue sur Artnet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Dirk van der Aa », sur biografischportaal.nl (consulté le 28 janvier 2018).
  2. a b et c Bénézit 1924, p. 1.
  3. a b c d et e Siret 1874, p. 17.
  4. Muller 1997, p. 410.
  5. a b et c Thieme et Becker 1907, p. 1.
  6. Wurzbach 1906, p. 1.
  7. (en) « A Feast for the Eye » (consulté le 28 janvier 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Autres documents[modifier | modifier le code]

  • (nl) Johannes Immerzeel, « AA (DIRK VAN DER) », dans De levens en werken der hollandsche en vlaamsche kunstschilders, beeldhouwers, graveurs en bouwmeesters, van het begin der vijftiende eeuw tot heden, vol. 1, Amsterdam, J.C. Van Kersteren, , 300 p. (lire en ligne), p. 1
  • (nl) « AA (DIRK VAN DER) », dans Biographisch woordenboek der Nederlanden bevattende levensbechrijvingen van zoodanige personen, die zich op eenigerlei wijze in ons vaderland hebben vermaard gemaakt door A. J. van der Aa, vol. 1, Haarlem, J. J. van Brederode, (lire en ligne), p. 2
  • (de) « Aa. Dirk van der Aa », dans Allgemeines Künstler-Lexikon, vol. 1, Engelmann, , 727 p. (lire en ligne), p. 1

Liens externes[modifier | modifier le code]