Laurence Épée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dimodi Laurence Épée)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laurence Épée
Laurence Épée, Paris
Laurence Épée, Paris
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Période d'activité en cours
Arme épée
Main droitière
Club Clichy Escrime
Biographie
Nationalité Drapeau : France France
Naissance (29 ans)
Lieu de naissance Paris
Palmarès
Championnats d'Europe 2
Championnats de France 2 1 3
Coupes du monde senior 1

Dimodi Laurence Épée, née le à Paris (France), est une escrimeuse française, épéiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Actuellement licenciée au Clichy Escrime (92) et ayant suivi une formation en journalisme (Sportcom-CFJ), Laurence Épée est soutenue par le groupe Caisse des dépôts.[1]

Sportive de haut niveau[2] en formation à l'INSEP, elle pratique l'épée avec une poignée droite. En 2008, elle intègre le programme « Envole-toi », lancé par la championne olympique Laura Flessel-Colovic avec l'appui de la Fondation Jean-Luc Lagardère[3]. Elle est sacrée championne de France junior 2009 à Saint-Quentin. Après une 3e place obtenue à la coupe du monde de Legnano (Italie) en 2009, Laurence Épée gagne la coupe du monde junior de Dijon en 2010. Elle devient la meilleure européenne de moins de 23 ans[4] en 2012, lors du tournoi international senior de Colmar (European U-23 Circuit)[5]. Sélectionnée pour l'Universiade d'été de 2015, à Gwangju (Corée du Sud), Laurence Épée réalise le doublé en remportant la médaille d'or en individuel[6]'[7]et par équipes[8].

En , appelée à rejoindre Tbilissi 48h avant le début de la compétition par équipes, pour remplacer une coéquipière blessée, elle décroche le titre continental[9]. En , elle est la porte-drapeau d'une délégation française de 224 athlètes, pour la cérémonie d'ouverture des Universiades de Taipei[10]. À cette occasion, Eurosport réalise son portrait[11],[12] diffusé en plusieurs langues.

Quelques semaines avant les échéances européennes et mondiales, Laurence Épée décroche sa 1ère médaille en coupe du monde senior, en à Dubaï [13]'[14]. Membre de l’équipe de France tenante du titre, elle réitère l’exploit de devenir championne d’Europe par équipes en à Novi Sad[15]'[16]. En , grâce à un début de saison très prometteur, Laurence Épée intègre pour la première fois le top 16 mondial[17].

Clubs : Clichy Escrime (2016-), l'Académie beauvaisienne d'escrime[18](2012-2016), Lagardère Paris Racing (2009-2012), Levallois Sporting club (2004-2009), Geldar Escrime Kourou (2001-2004), La Jeune Sévrienne (1996-2001)

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Championnats d'Europe d'escrime
    • 2018 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames | équipes (Novi Sad, Serbie)
    • 2017 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames | équipes (Tbilissi, Géorgie)
  • 28e Universiade d'été 2015, Gwangju (Corée du Sud)
    • 2015 : Médaille d'or Médailles d'or à l'épée dames | individuel[6] et équipes
  • Coupes du monde d'escrime
    • 2018 : Médaille d'argent Médaille d'argent à l'épée dames senior | individuel (Dubaï)[13]
    • 2018 : Quart-de-finaliste (6ème), épée dames senior (Tallinn, Estonie)
    • 2017 : Quart-de-finaliste (8ème) du Grand prix de Budapest, épée dames senior (Hongrie)
    • 2010 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames junior (U20) | individuel (Dijon)
    • 2009 : Médaille de bronze Médaille de bronze à l'épée dames junior (U20) | individuel (Legnano, Italie)
  • Championnats de France d'escrime
    • 2016 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames senior | équipes (Saint-Paul-Trois-Châteaux)
    • 2015 : Médaille d'argent Médaille d'argent à l'épée dames senior | équipes (Épinal)
    • 2014 : Médaille de bronze Médaille de bronze à l'épée dames senior | individuel (Saint-Genis-Pouilly)
    • 2012 : Médaille de bronze Médailles de bronze à l'épée dames senior | individuel et équipes (Hénin-Beaumont)
    • 2009 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames junior | individuel (Saint-Quentin)
  • European U-23 Circuit
    • 2012 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames | individuel (Colmar, France)

Classement en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Rang[17] 549 219 86 142 228 245 40 21 34 137

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Caisse des Dépôts sponsorise la jeune escrimeuse Laurence Epée », sur caissedesdepots.fr,
  2. « Liste ministérielle des sportifs de haut niveau », sur portail-sportif.fr,
  3. http://www.lagardere.com/centre-presse/communiques-de-presse/communiques-de-presse-122.html&idpress=3460
  4. (en) European Fencing Confederation, « Fencers — Dimodi-Laurence EPEE », sur www.eurofencing.info (consulté le 7 juillet 2018)
  5. « Gustin et Epée, roi et reine de l’épée », sur DNA, Dernières nouvelles d'Alsace,
  6. a et b FISU, « Fencing Finals M/W Day 01 SU Gwangju 2015 »
  7. V.M., Le Parisien 60-Oise, « Laurence Epée en or »
  8. Jérémie Longuet, Le Parisien 60-Oise, « Laurence Epée comblée »
  9. « L’escrime française confirme son renouveau - Escrime », Sport24,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juin 2017)
  10. FISU, « Double Universiade Champion Laurence Épée leading the Team of France - 29th Summer Universiade 2017 » (consulté le 20 janvier 2019)
  11. FISU, « Athlete Story: Laurence Epée part 1 - Fencing - 29th Summer Universiade 2017, Taipei, Chinese Taipei » (consulté le 20 janvier 2019)
  12. FISU, « Athlete Story: Laurence Epée part 2 - Fencing - 29th Summer Universiade 2017, Taipei, Chinese Taipei » (consulté le 20 janvier 2019)
  13. a et b Laurence Epée, « DUBAI WORLDCUP - 5 05 18 - Laurence EPEE », (consulté le 23 juin 2018)
  14. « Laurence EPEE : « J’ai crié et les larmes sont montées » », FFE,‎ (lire en ligne)
  15. « Championnats d’Europe : les Françaises en or à l’épée », L’ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  16. « Escrime. Championnat d'Europe : les épéistes françaises conservent leur titre », OUEST-FRANCE,‎ (lire en ligne)
  17. a et b « Classement - Result & Statistic - FIE - International Fencing Federation », sur fie.org (consulté le 23 janvier 2019)
  18. Le Parisien, 60-Oise, « Laurence Epée, un concentré d'explosivité »

Liens externes[modifier | modifier le code]