Laurence Épée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Laurence Épée
Laurence Épée, Paris
Laurence Épée, Paris
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Période d'activité en cours
Arme épée
Main droitière
Club Clichy Escrime
Biographie
Nationalité Drapeau : France France
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Paris
Palmarès
Championnats d'Europe 2
Championnats de France 2 1 3
Coupes du monde senior 1

Dimodi Laurence Épée, née le à Paris (France), est une escrimeuse française, épéiste.

Elle est membre élue de la commission des athlètes de haut niveau de la FFE.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurence Épée est actuellement licenciée au Clichy Escrime (92). Épéiste et journaliste-rédactrice (Sportcom-CFJ), elle est soutenue par le groupe Caisse des dépôts.

Sportive de haut niveau [1]à l'INSEP, elle pratique l'épée avec une poignée droite. En 2008, elle intègre le programme « Envole-toi », lancé par la championne olympique Laura Flessel-Colovic avec l'appui de la Fondation Jean-Luc Lagardère[2]. Elle est sacrée championne de France junior 2009 à Saint-Quentin. Après une 3e place obtenue à la coupe du monde de Legnano (Italie) en 2009, Laurence Épée gagne la coupe du monde junior de Dijon en 2010. Elle devient la meilleure européenne de moins de 23 ans[3] en 2012, lors du tournoi international senior de Colmar (European U-23 Circuit)[4]. Sélectionnée pour l'Universiade d'été de 2015, à Gwangju (Corée du Sud), Laurence Épée réalise le doublé en remportant la médaille d'or en individuel[5],[6]et par équipes[7].

En , appelée à rejoindre Tbilissi 48h avant le début de la compétition par équipes, pour remplacer une coéquipière blessée, elle décroche le titre continental[8]. En , elle est la porte-drapeau d'une délégation française de 224 athlètes, pour la cérémonie d'ouverture des Universiades de Taipei[9]. À cette occasion, Eurosport réalise son portrait[10],[11] diffusé en plusieurs langues.

Quelques semaines avant les échéances européennes et mondiales, Laurence Épée décroche sa 1ère médaille en coupe du monde senior, en à Dubaï [12]'[13]. Membre de l’équipe de France tenante du titre, elle réitère l’exploit de devenir championne d’Europe par équipes en à Novi Sad[14]'[15]. En , grâce à un début de saison très prometteur, Laurence Épée intègre pour la première fois le top 16 mondial[16].

En 2020 dans un contexte inédit pour tous les sportifs de haut niveau (SHN), Laurence Épée intègre la nouvelle commission des athlètes de haut niveau[17] de la FFE.

Clubs : Clichy Escrime (2016-), l'Académie beauvaisienne d'escrime[18](2012-2016), Lagardère Paris Racing (2009-2012), Levallois Sporting club (2004-2009), Geldar Escrime Kourou (2001-2004), La Jeune Sévrienne (1996-2001)

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Championnats d'Europe d'escrime
    • 2018 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames | équipes (Novi Sad, Serbie)
    • 2017 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames | équipes (Tbilissi, Géorgie)
  • 28e Universiade d'été 2015, Gwangju (Corée du Sud)
    • 2015 : Médaille d'or Médailles d'or à l'épée dames | individuel[5] et équipes
  • Coupes du monde d'escrime
    • 2018 : Médaille d'argent Médaille d'argent à l'épée dames senior | individuel (Dubaï)[12]
    • 2018 : Quart-de-finaliste (6ème), épée dames senior (Tallinn, Estonie)
    • 2017 : Quart-de-finaliste (8ème) du Grand prix de Budapest, épée dames senior (Hongrie)
    • 2010 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames junior (U20) | individuel (Dijon)
    • 2009 : Médaille de bronze Médaille de bronze à l'épée dames junior (U20) | individuel (Legnano, Italie)
  • Championnats de France d'escrime
    • 2016 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames senior | équipes (Saint-Paul-Trois-Châteaux)
    • 2015 : Médaille d'argent Médaille d'argent à l'épée dames senior | équipes (Épinal)
    • 2014 : Médaille de bronze Médaille de bronze à l'épée dames senior | individuel (Saint-Genis-Pouilly)
    • 2012 : Médaille de bronze Médailles de bronze à l'épée dames senior | individuel et équipes (Hénin-Beaumont)
    • 2009 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames junior | individuel (Saint-Quentin)
  • European U-23 Circuit
    • 2012 : Médaille d'or Médaille d'or à l'épée dames | individuel (Colmar, France)

Classement en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Rang[16] 549 219 86 142 228 245 40 21 34 149

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste ministérielle de sportifs »
  2. http://www.lagardere.com/centre-presse/communiques-de-presse/communiques-de-presse-122.html&idpress=3460
  3. (en) European Fencing Confederation, « Fencers — Dimodi-Laurence EPEE », sur www.eurofencing.info (consulté le 7 juillet 2018)
  4. « Gustin et Epée, roi et reine de l’épée », sur DNA, Dernières nouvelles d'Alsace,
  5. a et b FISU, « Fencing Finals M/W Day 01 SU Gwangju 2015 »
  6. V.M., Le Parisien 60-Oise, « Laurence Epée en or »
  7. Jérémie Longuet, Le Parisien 60-Oise, « Laurence Epée comblée »
  8. « L’escrime française confirme son renouveau - Escrime », Sport24,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juin 2017)
  9. FISU, « Double Universiade Champion Laurence Épée leading the Team of France - 29th Summer Universiade 2017 » (consulté le 20 janvier 2019)
  10. FISU, « Athlete Story: Laurence Epée part 1 - Fencing - 29th Summer Universiade 2017, Taipei, Chinese Taipei » (consulté le 20 janvier 2019)
  11. FISU, « Athlete Story: Laurence Epée part 2 - Fencing - 29th Summer Universiade 2017, Taipei, Chinese Taipei » (consulté le 20 janvier 2019)
  12. a et b Laurence Epée, « DUBAI WORLDCUP - 5 05 18 - Laurence EPEE », (consulté le 23 juin 2018)
  13. « Laurence EPEE : « J’ai crié et les larmes sont montées » », FFE,‎ (lire en ligne)
  14. « Championnats d’Europe : les Françaises en or à l’épée », L’ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  15. « Escrime. Championnat d'Europe : les épéistes françaises conservent leur titre », OUEST-FRANCE,‎ (lire en ligne)
  16. a et b « Classement - Result & Statistic - FIE - International Fencing Federation », sur fie.org (consulté le 23 janvier 2019)
  17. « FFE : les athlètes entrent en piste », sur L'Équipe (consulté le 27 novembre 2020)
  18. Le Parisien, 60-Oise, « Laurence Epée, un concentré d'explosivité »

Liens externes[modifier | modifier le code]