Dle Yaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Deleyaman)
Aller à : navigation, rechercher

Dle Yaman ou Délé Yaman (en arménien Դլե Յաման) est une mélodie arménienne. Le mot Dle tire son origine du mot Dil qui signifie cœur en kurde[1]. Elle a été recueillie par le révérend père Komitas.

D'origine populaire, cette mélodie, grâce au musicien Komitas, a été réécrite selon un arrangement, afin d'être jouée et chantée au piano, maintenant dans le monde entier. Elle est parfois jouée seulement au doudouk. En Arménie, elle a été récemment réorchestrée par Djivan Gasparyan et Levon Minassian.

Contenu[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une histoire d'amour tragique entre deux êtres.

Lusine Zakaryan, interprète de cette mélodie.

Traduction[modifier | modifier le code]

« Dle Yaman, notre maison, votre maison, face à face,
Dle Yaman, cela suffit avec tes clins d'œil,
Yaman Yaman Bien-aimé(e)

Dle Yaman, cela suffit avec tes clins d'œil,
Yaman Yaman Bien-aimé(e)
Dle Yaman, le soleil se leva sur le Massis[2]

Dle Yaman, nostalgique je suis de mon ami(e),
Yaman Yaman Bien-aimé(e)

Dle Yaman, nostalgique je suis de mon ami(e),
Yaman Yaman Bien-aimé(e). »

— Serge Venturini, Éclats d'une poétique de l'inaccompli, éditions L'Harmattan, 2012, no 107, p. 156-157[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « C%C5%93ur en Kurde - Français-Kurde Dictionnaire - Glosbe », sur Glosbe (consulté le 4 octobre 2016)
  2. Il s'agit ici de l'Ararat, la montagne, symbole du peuple arménien.
  3. La traduction est d'Élisabeth Mouradian.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]