De l'égalité des races humaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frontispice et page de titre de l'édition de 1885 (éd. F. Pichon)

Sur les autres projets Wikimedia :

De l’égalité des races humaines est un livre écrit par Anténor Firmin édité la première fois en 1885 par la Librairie Cotillon de Paris. Firmin y réfute les thèses sur l'inégalité des races.

Description[modifier | modifier le code]

Alors qu'il accepte a priori la notion de race, il explique le flou sur leurs définitions et l'absence de fondement des théories de hiérarchisation de ces races. Il évoque notamment l'argument de la différence de taille du cerveau, montrant que les différences interindividuelles sont plus importantes que les moyennes de taille de cerveau, et que l'intelligence ne peut pas être déterminée par la taille du cerveau, mais davantage par les qualités, encore mystérieuses, du tissu cérébral. Il souligne les réalisations noires à travers l'histoire, par exemple l'invention des mathématiques par les noirs égyptiens.

Il a été écrit en réponse au livre Essai sur l'inégalité des races humaines (1853-1855) de Arthur de Gobineau qui exposait une hiérarchisation des races humaines.

La thèse de l’inégalité raciale y est remise en cause au nom de critères scientifiques qui expose les sophismes de publications racistes se présentant comme scientifiques.