De l'égalité des races humaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
De l'égalité des races humaines
(Anthropologie positive)
Image illustrative de l’article De l'égalité des races humaines
Frontispice et page de titre de l'édition de 1885 (éd. F. Pichon)

Auteur Anténor Firmin
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Éditeur Librairie Cotillon
Lieu de parution Paris
Date de parution 1885
Nombre de pages XIX-665

De l’égalité des races humaines est un livre écrit par Anténor Firmin édité la première fois en 1885 par la Librairie Cotillon de Paris.

Le livre, dont le titre fait allusion à Arthur de Gobineau, s'inscrit en faux contre les thèses sur l'inégalité des races.

Description[modifier | modifier le code]

Alors qu'il accepte a priori la notion de race, il affirme que sa définition serait floue et que la hiérarchisation des races humaines manquerait de fondements théoriques[réf. nécessaire].

Le livre aborde notamment la problématique de la différence de taille du cerveau. Il affirme que les différences interindividuelles seraient plus importantes que les moyennes de taille de cerveau, et que l'intelligence ne saurait être déterminée par la taille du cerveau, mais le serait davantage par les qualités, encore peu connues, du tissu cérébral[réf. souhaitée].

Le livre expose aussi les réalisations des Noirs à travers l'histoire. Selon lui, les mathématiques auraient ainsi été inventées par les Noirs égyptiens[réf. nécessaire].

Le livre entend réfuter de manière scientifique les thèses de l’inégalité raciale. Il est présenté comme une réponse à Arthur de Gobineau et à son Essai sur l'inégalité des races humaines (1853-1855) [réf. nécessaire].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :