Page de titre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le frontispice à gauche fait face à la page de titre à droite

La page de titre d'un ouvrage est la page qui affiche le titre de celui-ci.

Le frontispice et la page de titre viennent immédiatement après la couverture d'un livre relié.

Histoire[modifier | modifier le code]

La page de titre, auparavant page de faux-titre, réapparaît à la Renaissance et devient normale vers 1530[n 1]. Dans les manuscrits de la période gothique, le titre était donné dans la première ligne du livre ou exposé en quelques lignes[1]. Roger Laufer a mis en évidence les diverses fonctions liées à la page de titre, notamment les entours du texte : privilège, adresse, marque, avis dédicace. Ces entours se mettent en place vers 1530 et font de la page de titre une page « qui référence à la fois le contenu et le contenant, et qui ajoute au texte le discours de la marchandise[2] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Durant la période qui s'étend entre l'Antiquité romaine et le XIIe siècle, « le codex pouvait commencer avec une page plus ou moins solennelle et décorative contenant seulement ou principalement l'indication du ou des textes qu'il contient. » Ce n'est qu'à la période gothique, du XIIIe siècle au XVe siècle, que la page de titre disparaît et elle ne réapparaîtra qu'après les premiers incunables. (Derolez 2008, p. 19-20).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Zali, L'Aventure des écritures : la page, Paris, Bibliothèque nationale de France, (ISBN 978-2-717-72072-3), p. 28-29.
  2. Roger Laufer, « L’espace visuel du livre ancien », dans Histoire de l’édition française, vol. 1, Paris, Promodis, (ISBN 978-2-903-18106-2), p. 481. Cité par Anne Zali, op. cit., 1999, p. 29.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :