De guerre lasses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
De guerre lasses
Description de cette image, également commentée ci-après
Charnier de la guerre de Bosnie-Herzégovine.

Réalisation Laurent Bécue-Renard
Scénario Laurent Bécue-Renard
Sociétés de production Alice Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Durée 103 minutes (1h43)
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

De guerre lasses, également connu sous le titre Vivre après - Paroles de femmes, est un film documentaire français réalisé par Laurent Bécue-Renard, sorti en 2003.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois femmes mènent une thérapie de groupe, après l'assassinat de leurs maris durant la guerre de Bosnie-Herzégovine.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : De guerre lasses
  • Scénario, réalisation et production : Laurent Bécue-Renard
  • Photographie : Camille Cottagnoud, Renaud Personnaz
  • Montage : Charlotte Boisgeol, Laurent Bécue-Renard
  • Musique : Kudsi Ergüner
  • Montage son : Mathilde Muyard
  • Mixage : Olivier Dô Hùu
  • Producteurs exécutifs : Alice Films, Thécif
  • Distributeurs : Alice Films
  • Genre : documentaire
  • Format : couleur, 35mm, Dolby SR
  • Durée :
    • 103 minutes sous le titre De guerre lasses
    • 82 minutes sous les titres Vivre après - Paroles de femmes et Que vivent les Femmes ![1]
  • Date de sortie :

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

2001
Festival international du film de Berlin : Prix du film pour la Paix
Festival international du film de San Francisco : certificat de mérite

Nominations[modifier | modifier le code]

2001
Amnesty International Film Festival : Golden Matchstick

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • À l'origine, Laurent-Bécue Renard s'est rendu en Bosnie en 1995 comme responsable du webzine Sarajevo on line. C'est en assistant à une séance de thérapie de groupe qu'il décide de réaliser un documentaire[2].
  • Il s'agit du premier film du cinéaste et de son cycle Généalogie de la colère. Le suivant est Of Men and War.
  • Le titre fait référence à l'expression «  de guerre lasse  » et désigne la lassitude des veuves de guerre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]