Désiré Nolen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Désiré Nolen
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Désiré Nolen ( - , Paris) est un philosophe français et recteur de l’Académie de Besançon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il réalise ses études à Beauvais, où il est pensionnaire de l’institution Massin, puis devient élève de l’École normale supérieure.

À la sortie de l’École, il est nommé professeur de logique au lycée de Carcassonne en .

Il devient agrégé de philosophie en 1863, année du rétablissement de l’agrégation en philosophie.

En 1876 devient docteur ès-lettres avec une thèse sur La Critique de Kant et la métaphysique de Leibnitz, histoire et théorie de leurs rapports[1]. La thèse latine porte sur Quid Leibnizius Aristoteli debuerit (« Ce que Leibniz doit à Aristote »)[2]. Désiré Nolen lit, dans la séance du , à l’Académie des sciences morales et politiques, un Mémoire sur l’Histoire du matérialisme de Lange[3]. En , il est nommé recteur de l’Académie de Douai, puis en il est nommé recteur à Besançon, où, à la suite d’une hémiplégie, il doit prendre un long congé d’inactivité jusqu’à sa retraite à la fin de 1893.

Nolen a écrit de nombreux articles sur des auteurs allemands, notamment Leibniz, Kant, Friedrich Lange, Wilhelm Wundt, et a publié quelques traductions.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nolen D., La Critique de Kant et la métaphysique de Leibnitz, Paris : Germer-Baillière. In-8, IV-473 p., 1875, rééd. 2006 Paris : L’Harmattan
  2. Nolen D., Paris : Germer Baillière. In-8, 76 p., 1875
  3. Nolen D., Paris : C. Reinwald et Cie. In-8, 46 p., 1877

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :