Démobilisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La démobilisation est le fait de renvoyer à la vie civile des soldats mobilisés.

Démobilisation à la fin de la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La démobilisation à la fin de la Première Guerre mondiale, chaotique en Allemagne, en Autriche-Hongrie et en Russie où les anciens combattants sont rentrés par leurs propres moyens, s’est effectuée de manière organisée dans les armées des États vainqueurs. Dans les armées française et anglaise, la longueur des opérations qui se sont étalées sur plus d’une année a suscité le mécontentement de soldats restés sous les drapeaux depuis plusieurs années.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Bruno Cabanes, La victoire endeuillée. La sortie de guerre des soldats français (1918-1920), Seuil, (ISBN 2 02 061149 X) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Béatrix Pau-Heyriès, « La démobilisation des morts français et italiens de la Grande Guerre », Revue historique des armées, no 250,‎ , p. 66-76 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]