Déhiscence (botanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Déhiscence d'un follicule d'Asclepias syriaca
Capsule loculicide d'un Lis martagon en déhiscence, prêt à s'ouvrir et libérer ses graines
Les capsules de Lagerstroemia ont une déhiscence loculicide. Les septa (cloisons) sont intacts.

En botanique, la déhiscence, du latin dehiscens, « s'entrouvrir », est l'ouverture spontanée d'organes végétaux clos (anthères, fruits) suivant des zones définies, pour libérer leur contenu (graines, pollen, spores, etc.).

Le colchique, l'iris, le pavot, le tabac commun, entre autres, ont des fruits déhiscents.

En été, les fruits de l'acanthe explosent, projetant les graines au loin et permettant une meilleure dissémination.

La silique, fruit du colza, est également un fruit déhiscent.

L'indéhiscence est l'incapacité d'une telle ouverture. Les akènes (fruits secs) du tilleul, des fraisiers ou des pissenlits véritables ne s'ouvrent pas. Ils sont indéhiscents.

Caractérisation des anthères par leurs types de déhiscence[modifier | modifier le code]

Caractérisation des fruits par leurs modes de déhiscence[modifier | modifier le code]

Les fruits peuvent se caractériser leur type de placentation et leur mode de déhiscence.

Modes de déhiscence.gif