Décor dans le théâtre en Nouvelle-Zélande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce n'est qu'au cours des années 1950 que la décoration théâtrale a commencé à se développer dans ce pays, surtout grâce à l'établissement des New Zeeland Players, une troupe professionnelle qui fit venir d'Angleterre et de Raymond Boyce. Ce dernier fait preuve d'imagination notamment dans l'Amour des quatre colonnes, l'Invitation au château et le Songe d'une nuit d'été et réalise avec ingéniosité l'atmosphère de Ned Kelly. Ces décors furent un stimulant pour les autres compagnies, parfois dans le sens d'une recherche excessive et de la surabondance. Néanmoins, cette influence encourage la rupture avec cette coutume trop répandue de reproduire servilement les décors de la création

Hors les New Zeeland Players, aucune troupe ne pouvait se permettre de s'attacher un décorateur (deux à trois seulement ont un metteur en scène appointé).

Mais la New Zealand Drama Concil a mis sur pied un plan d'aide financière pour toute compagnie qui désire dans ce domaine une aide professionnelle.

L'existence théâtrale s'est enrichie au contact de compagnies professionnelles originaire d'Australie et même d'Angleterre. Sans doute y prédomine le traditionnel décors à trois murs, de style illusionniste, mais avec cependant des exceptions notables : ainsi l' École de la médisance de Cecil Beaton que présentèrent l'Old vic et Laurence Olivier en 1948, de même que le Comme il vous plaira de Motleys et l' Othello de Tanya Moisewitsch amené en 1953 par le Shakespeare memorial theatre et Anthony Quayle.