Croix-des-bossales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Croix-des-bossales est le plus ancien et le plus grand marché populaire d'Haïti. Elle se trouve au centre de Port-au-Prince, entre le port et les premiers entrepôts des habitations qui occupaient le fond de la plaine et du littoral[1]. Le marché Croix-des-bossales est le lieu d'approvisionnement des marchands de plusieurs marchés de la capitale et de la province pour redistribuer dans des secteurs et faubourgs de la capitale ou des provinces[2].

Croix-des-bossales
Kwabosal
Situation
Pays Haïti
Ville Port-au-Prince
Morphologie
Superficie 700 000 m2

Historicité[modifier | modifier le code]

Le marché de la Croix-des-Bossales est historiquement l’ancien marché où l’on vendait les esclaves fraîchement débarqués des navires négriers[3]. Ce fut les esclaves nés en Afrique, qui dans la colonie en 1789 représentaient les deux tiers de la population servile[4]. Le marché s’étend sur 700 000 m2. En fait, l'histoire peut remonter jusqu'à 1503. L'esclave était considéré comme objet et la traite d'esclave a duré près de 300 ans[5].

Dans un document publié en septembre 2012 par une équipe de chercheurs, coordonnée par César Fernandes, un anthropologue brésilien, on considère le marché comme " la base d’un énorme réseau qui est en connexion avec les marchés internationaux, apportant des produits qui arrivent au port et par la principale route qui relie Haïti à la République Dominicaine"[6]. C'est un endroit où on vend tout à meilleurs prix[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.cairn.info/revue-outre-terre4-2013-1-page-123.htm
  2. a et b « La Croix-des-Bossales, un gros gâchis ! », sur Le Nouvelliste (consulté le )
  3. « La croix-des-bossales: le plus grand marché des Amériques au 18ème siècle », sur Haititweets, (consulté le )
  4. Gérard Barthélémy, « Le rôle des Bossales dans l'émergence d'une culture de marronnage en Haïti », Cahiers d'Études africaines, vol. 37, no 148,‎ , p. 839–862 (DOI 10.3406/cea.1997.1835, lire en ligne, consulté le )
  5. « Croix-des-Bossales : depuis plus de cinq siècles, continue d’exister malgré tout », sur Le Nouvelliste (consulté le )
  6. http://ciat.bach.anaphore.org/file/misc/201209EU_port-au-prince_centreville_marches_pop.pdf

Liens Externes[modifier | modifier le code]

  1. A Croix-des-Bossales, les groupes armés continuent d'imposer leur loi.
  2. Haïti-pauvreté : La Saline / Croix -Des -Bossales, le spectre de la reproduction de la pauvreté extrême et de l’indigence
  3. Croix-des-Bossales, une exposition de Killy