Crapouillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Mortier francais (crapouillot) de 58mm.JPG

Le crapouillot désigne, dans le vocabulaire des soldats français de la Première Guerre mondiale, un mortier de tranchée (tel que le mortier de 58 mm) français et par extension ses munitions, les torpilles d'artillerie. Ce terme signifie littéralement « petit crapaud », crapaud désignant l'affût d'un mortier[1]. Le servant de ces pièces est appelé un crapouilloteur[2],[3].

« Nous avons des armes plus redoutables : les « crapouillots », ainsi appelés parce que, par leur aspect, ils rappelaient le crapaud, lourd et trapu, portant de grosses glandes autour du cou. Les premiers furent des mortiers de 15 cm, datant de Louis-Philippe, dénichés dans les forts et arsenaux. Ces « crapouillots » étaient servis par des « artilleurs de tranchées » qui, surtout au début, n’étaient pas bien vus des fantassins qui les enguirlandaient copieusement et s’opposaient parfois à leur tir parce qu’il attirait invariablement et presque instantanément des tirs de représailles des « minenwerfers » ou même de l’artillerie, auxquels nos vaillants « crapouillots » échappaient en quittant précipitamment les lieux. »

— Emile Morin, Lieutenant Morin, combattant de la guerre 1914-1918, Besançon, Cêtre, 2002, p. 37

Plus tard, le nom fut repris par un journal.

Mortier du XIXe siècle dans une tranchée française en 1915

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :