Course en ligne (canoë-kayak)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Course en ligne (canoë-kayak)
Description de l'image Canoeing (flatwater) pictogram.svg.
Fédération internationale ICKF
Sport olympique depuis 1936 (sport de
démonstration en 1924)
Clubs En France, nous pouvons trouver différents Club présents. Ces club sont qualifiés par leur régions. En outre, ils appartiennent à leur régions. De plus, chaque régions est obligées de représenter tous les clubs présents au sein de cette première. Les clubs ont l'objectis d'améliorer les performances des athlètes, et de les faire parvenir à leur meilleures capacités. Il se peut que certains athlètes d'un club participent, par la suite, à des compétitions importantes comme les Jeux Olympiques, ou les Championnats du Monde. Quand un athlète "cours"(c'est comme ça que l'on définit la participation d'un athlète à une course) lors d'une compétition, il représente obligatoirement son Club (s'il fait une compétition régionale, ou nationale), ou même son Club et sa région (s'il participe à une compétition nationale). Chaque années, l'athlète doit prendre sa licence au club, et payer certains frais(comme les frais de prêt de matériels, le salaire du coach (de l'entraîneur), et aussi les frais de compétitions.
Licenciés Dans chaque clubs, nous pouvons trouver ce que l'on appelle des licenciés. Un licencié, dans un club de sport, ici le Canoë-Kayak, est une personne qui reste fidèle au club qu'elle représentera au cours de son année sportive. En d'autres thermes, la personne qui s'inscrit au club de Canoë-Kayak, devient automatiquement un licenciée. Elle peut donc profiter du matériel qui lui est accessible et également, elle a la possibilité de participer à différentes compétitions.
Description de cette image, également commentée ci-après
K2 (kayak biplace) de Saint-Grégoire, 35 en Course en ligne (eau calme)

En canoë-kayak, la course en ligne est une discipline qui se pratique en eau calme, sur un bassin aménagé, un lac, une retenue d’eau d’un fleuve ou tout simplement un fleuve ou bien encore un canal.

Principe[modifier | modifier le code]

Le but de la compétition en ligne est de franchir en premier la ligne d'arrivée. Le classement s'effectue dans l'ordre des arrivées, la confrontation est directe.

Il existe plusieurs types de distances en compétition :

  • la vitesse, qui est la seule distance olympique.

La vitesse est représentée par trois distances principales:

             -le 200m
             -le 500m
             -le 1000m

D'une part, es trois distances ne sont pas toutes attribuée aux même personnes selon leur sexe. Si vous êtes un homme, vous courrez principalement sur le 200m et le 1000m. Or il arrive lors de certaines compétitions, comme les Opens de France (les Opens de France est une compétition qui s'étale tout au long de l'année,qui dure 4 fois 3 jours, permettant aux athlètes de se sélectionner en Équipe de France), qu'une distance apparaisse et qui soit obligatoire pour chaque sexe: le 400m. Le 400m est une distance qui permet aux entraîneurs haut placés, de voir combien de temps une personne met pour faire cette distance. Cette distance sert à créer des équipages et améliorer les performances des athlètes. De plus, le 1000m peut être une distance ajoutée aux femmes lors des sélections aux Jeux Olympiques.

  • le fond sur 5 000 m.

Le marathon est voisin de la course en ligne mais les distances sont plus élevées : entre 12 et 35 km.

Équipement[modifier | modifier le code]

Les bateaux de course en ligne -kayak ou canoë- sont dotés d'une coque en V, profilée et extrêmement instable permettant d'optimiser la glisse. Le kayak comporte un gouvernail, actionné au moyen d'une barre (appelée barre de pieds) située sur le cale-pieds.

Les kayakistes ("ligneux") ou marathoniens utilisent une pagaie double dite cuillère tandis que les céistes (canoë), utilisent une pagaie simple dite pelle.

Les pagaies sont en fibres de carbone comme les bateaux pour être plus légers (8 à 30 kg pour les bateaux et 0,800 à 1 kg pour les pagaies.)

Disciplines[modifier | modifier le code]

C-1 dans la rivière Kharkov.
K-1 dans la Garonne à Toulouse.

Voici la liste des disciplines reconnues par la fédération internationale de canoë (ICF)

Catégorie 200 m 500 m 1 000 m 5 000 m
C-1 ♂/♀ ♂/-♀️ ♂/- ♂/-
C-2 ♂/♀️ ♂/♀ ♂/- ♂/-
C-4 ♂/- ♂/- ♂/- ♂/-
K-1 ♂/♀ ♂/♀ ♂/♀ ♂/♀
K-2 ♂/♀ ♂/♀ ♂/♀ ♂/♀
K-4 ♂/♀ ♂/♀ ♂/♀ ♂/-

Remarque : le canoë bi-place (C-2) n'est plus une discipline olympique à partir des jeux de Tokyo en 2020[1]

Règlement[modifier | modifier le code]

Taille et poids réglementaire des bateaux[modifier | modifier le code]

Longueur maximale Poids minimal
K1 520 cm 12 kg
K2 650 cm 18 kg
K4 1 100 cm 30 kg
C1 520 cm 14 kg
C2 650 cm 20 kg
C4 900 cm 30 kg

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Le Canoë-kayak fait sa première apparition aux Jeux en 1924 au cours des Jeux de Paris sous l'appellation "canoë canadien"[2]. Le canoë est alors un sport de démonstration et il fut pratiqué sur le plan d'eau qui servaient aux épreuves d'aviron, donc a priori sur une distance de 6 000 mètres. Les courses opposèrent les athlètes du comité canadien (Harry Greenshields, Alexander Lindsay, Roy Nurse et Gerickah Duncan) à ceux du club américain de Washington (Harry Knight, Jr., Karl Knight, Charles Havens and John Larcombe). Six courses furent disputées, trois dans la catégorie pagaie simple et trois dans la catégorie pagaie double. les bateaux étaient composées de un, deux ou quatre membres.

En 1936, la course en ligne devient une des épreuves officielles alors que le slalom apparaîtra seulement en 1972.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Les premiers championnats du monde de course en ligne ont été organisés en 1938 à Vaxholm (Suède).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]