Coulis (maçonnerie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir coulis.

Le coulis est un mélange très fluide de ciment et d'eau. Il est utilisé pour renforcer des fondations, réparer des fissures dans des structures ou renforcer une maçonnerie de pierre dont les joins sont endommagés[1].

En restauration de peinture murale, la technique d'injection de coulis a été adaptée pour consolider les enduits peints en les refixant sur la maçonnerie[2]. Il existe différents types de coulis. Ils peuvent être préparés par le restaurateur à partir de différents liants inorganiques (chaux hydraulique, chaux aérienne, terre crue) en mélange avec des charges fines (pouzzolane, sable fin, poudre de pierre ponce, silice micronisée, etc.) et parfois avec des liants organiques naturels ou synthétiques. Ou bien, le restaurateur achète des coulis prêts à l'emploi chez des fournisseurs spécialisés. Les coulis sont injectés généralement avec des seringues et des aiguilles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paillere, Anne-Marie; Serrano, Jean-Joseph; Miltiadou, Androniki E., « Formulations de coulis hydrauliques pour l'injection de fines fissures et cavités dans les structures dégradées en béton et maçonnerie », Bulletin de liaison du laboratoire de physique et chimie, no n°186,‎ , p. 61 -78
  2. Elisabeth Evangelisti, Étude sur les matériaux de restauration en peintures murales. Les produits d'injection pour les supports, Strasbourg, CRITT (Centre d'innovation et de transfert de technologie),‎ , 26 p., pages ??