Corps de blindés Feldherrnhalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Panzerkorps Feldherrnhalle
Corps de blindés Feldherrnhalle
Image illustrative de l’article Corps de blindés Feldherrnhalle
Insigne du Panzerkorps Feldherrnhalle

Création 27 novembre 1944
Dissolution 8 mai 1945
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Corps d'armée
Rôle Unités de blindés
Guerres Seconde Guerre mondiale

Le corps de blindés Feldherrnhalle (en allemand : Panzerkorps Feldherrnhalle) était un corps d'armée d'unités blindés (Panzer) de l'armée de terre allemande : la Heer au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Panzerkorps Feldherrnhalle est formé le 27 novembre 1944 à partir des restes du IV. Panzerkorps.

Il combat en Hongrie, prenant part à la bataille de Budapest et subissant de lourdes pertes.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Date Grade Commandant
28 novembre 1944 - 8 mai 1945 General der Panzertruppen Ulrich Kleemann

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Hongrie : Novembre 1944 - Mai 1945

Ordre de batailles[modifier | modifier le code]

Rattachement d'Armées[modifier | modifier le code]

Date Armée Groupe d'Armées
1944
Novembre 6. Armee Heeresgruppe Süd
1945
Janvier 8. Armee Heeresgruppe Süd
Février 8. Armee Heeresgruppe Süd
Avril 8. Armee Heeresgruppe Ostmark

Unités subordonnées[modifier | modifier le code]

Unités organiques[modifier | modifier le code]

  • Arko 404, après 1945: Artillerie-Kommandeur Feldherrnhalle
  • Korps-Nachrichten-Abteilung 44, après 1945: Panzer-Korps-Nachrichten-Abteilung Feldherrnhalle
  • Korps-Nachschubtruppen 404, après 1945: Panzer-Korps-Versorgungs-Regiment Feldherrnhalle

Unités rattachées[modifier | modifier le code]

26 novembre 1944
1er mars 1945

Insignie[modifier | modifier le code]

Le port de la bande de bras "Feldherrnhalle" est autorisé pour cette unité pour illustrer ses affiliations avec la SA-Standarte Feldherrnhalle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]