Convention d'Ognate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Convention d'Ognate (en espagnol Convenio de Vergara), signée à Ognate (province de Guipuscoa) le entre le général libéral Baldomero Espartero et les représentants du général carliste Rafael Maroto, a mis fin dans le nord de l'Espagne à la première guerre carliste, commencée en 1833.

Circonstances[modifier | modifier le code]

Espartero représente le camp d'Isabelle II, libéral, et Maroto le camp conservateur carliste, partisan du prétendant don Carlos, frère de Ferdinand VII, le père d'Isabelle.

La convention est signée après de complexes négociations ; l'intervention de l'amiral lord John Hay, chef de l'escouade d'observation britannique basée à Bilbao, a été décisive, puisque dès 1837 il avait entamé des pourparlers avec les généraux des deux camps afin de hâter la fin du conflit.

Les délégués de Maroto pour la signature sont les généraux La Torre et Urbiztondo. Les signataires se connaissent de longue date étant donné qu'ils avaient combattu ensemble au cours de la guerre d'indépendance des colonies espagnoles en Amérique : ils font partie du groupe connu sous le nom d'ayacuchos, malgré le fait qu'ils n'avaient pas participé à la bataille d'Ayacucho.

Résumé de la convention[modifier | modifier le code]

  • Article 1: il ouvre la possibilité d'une modification ou de concessions sur les privilèges provinciaux des provinces basques et de Navarre.
  • Articles 2 à 6 : les employés, les gradés, les employés civils de l'armée carliste et les promotions des militaires carlistes seront reconnus ; ils pourront continuer de servir les officiers d'Isabelle II en respectant la Constitution de 1837 ou bien démissionner ou demander une suspension temporaire. Ils recevraient dans ce cas des soldes convenues ; ceux qui partiraient vivre à l'étranger recevraient quatre paies en avance et recevraient le reste à leur retour en Espagne.
  • Article 8: les carlistes devront livrer leurs armes, leurs uniformes et leurs vivres à Espartero.
  • Article 10: il garantit la prise en charge par l'État des veuves et orphelins des combattants carlistes morts à la guerre.

L'Abrazo de Vergara (31 août 1839)[modifier | modifier le code]

Après la signature de la convention, une réunion de soldats des deux armées est organisée le 31 août dans un endroit situé à Vergara, tout près d'Ognate ; c'est pourquoi le nom de Vergara est associé à ces événements.

Ainsi, pour le travail accompli dans le but de trouver une issue à la guerre, Espartero a reçu le titre de Prince de Vergara.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :