Contenu thermique des océans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Plus de 90 % de l'énergie thermique qui s'est accumulée sur Terre à cause du réchauffement climatique depuis 1970 est stockée dans l'océan.

En océanographie et en climatologie, le contenu thermique des océans (CTO) est l'énergie absorbée par l'océan, où elle est stockée pendant des périodes de temps indéfinies sous forme d'énergie interne ou d'enthalpie.

L'augmentation du CTO représente plus de 90 % de l'énergie thermique excédentaire de la Terre due au réchauffement climatique entre 1971 et 2018. Il est extrêmement probable que le forçage anthropique via l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre ait été le principal moteur de cette augmentation. [1] :1228 Environ un tiers de l'énergie ajoutée s'est propagée à des profondeurs inférieures à 700 mètres à partir de 2020. [2] [3] Comme la grande majorité (> 90%) de la chaleur supplémentaire provenant de l'augmentation des gaz à effet de serre est absorbée par les océans, le réchauffement climatique est, en fait, principalement le « réchauffement des océans », ce qui font de la teneur en chaleur des océans et l'élévation du niveau de la mer les indicateurs les plus vitaux du changement climatique.[4]

Les eaux océaniques absorbent efficacement l'énergie solaire et ont une capacité calorifique bien supérieure à celle des gaz atmosphériques. [5] Les quelques mètres supérieurs de l'océan contiennent par conséquent plus d'énergie thermique que l'ensemble de l'atmosphère terrestre . [6] Les navires et les stations de recherche ont échantillonné les températures de surface de la mer et les températures à une plus grande profondeur dans le monde entier depuis 1960. De plus, après l'an 2000, un réseau en expansion de près de 4000 flotteurs robotiques Argo a mesuré l'anomalie de température, ou de manière équivalente le changement du CTO. Depuis au moins 1990, le CTO a augmenté à un rythme constant ou accéléré. Le taux de variation pour la période 2003-2018 atteint +0,58 ± 0,08 W/m², avec une incertitude principalement due aux difficultés d'effectuer des mesures multi décennales avec une précision et une couverture spatiale suffisantes. [7]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fox-Kemper, B., H.T. Hewitt, C. Xiao, G. Aðalgeirsdóttir, S.S. Drijfhout, T.L. Edwards, N.R. Golledge, M. Hemer, R.E. Kopp, G.  Krinner, A. Mix, D. Notz, S. Nowicki, I.S. Nurhati, L. Ruiz, J.-B. Sallée, A.B.A. Slangen, and Y. Yu, 2021: Chapter 9: Ocean, Cryosphere and Sea Level Change.
  2. LuAnn Dahlman and Rebecca Lindsey, « Climate Change: Ocean Heat Content », National Oceanic and Atmospheric Administration,
  3. « Study: Deep Ocean Waters Trapping Vast Store of Heat », Climate Central,
  4. Cheng, Foster, Hausfather et Trenberth, « Improved Quantification of the Rate of Ocean Warming », Journal of Climate, vol. 35, no 14,‎ , p. 4827–4840 (DOI 10.1175/JCLI-D-21-0895.1, Bibcode 2022JCli...35.4827C)
  5. LuAnn Dahlman and Rebecca Lindsey, « Climate Change: Ocean Heat Content », National Oceanic and Atmospheric Administration,
  6. « Vital Signs of the Plant: Ocean Heat Content », NASA (consulté le )
  7. Cheng, Foster, Hausfather et Trenberth, « Improved Quantification of the Rate of Ocean Warming », Journal of Climate, vol. 35, no 14,‎ , p. 4827–4840 (DOI 10.1175/JCLI-D-21-0895.1, Bibcode 2022JCli...35.4827C)

Erreur de référence : La balise <ref> nommée « EarthSysSciData_20200907 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « RevGeophys20130819 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Polo-2013 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Rahm-2003 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Rahm-2015 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Fred-2020 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Chen-2021 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Slat-2021 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Chen-2014 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Fried-2020 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> nommée « Woolf-2016 » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.

Liens externes[modifier | modifier le code]