Constantan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le constantan est un alliage métallique constitué principalement de cuivre et de nickel, de l'ordre de 60 % à 50 % cuivre et 40 % à 50 % en masse de nickel ; donc similaire au cupronickel mais avec plus de nickel.

Constantan.

Présentation sommaire[modifier | modifier le code]

Une formule technique peut être Cu0.54Ni0.44Mn0.01Fe0.005ZnεSnέ ou simplement Cu0.60Ni0.40. Ce matériau est vendu sous forme de fils.

Sa masse volumique est voisine dans le dernier cas d'alliage simple de 8,91 g cm−3.

Sa résistivité est quasiment indépendante de la température, elle varie très peu avec ce paramètre[1]. C'est pourquoi il s'agit d'un alliage de choix pour l'élaboration de résistances électriques de grande précision ou de résistances de puissance. Il est utilisé dans certains shunts pour dériver un courant électrique. On utilise également cet alliage très communément dans les jauges de déformation, de pression ou d'extensométrie[2].

Cette caractéristique de stabilité de la résistivité n'existe que pour une proportion assez précise des deux métaux, raison pour laquelle le constantan lui-même ne fut découvert qu'au XXe siècle alors que les corps simples cuivre et nickel, le dernier devenu d'usage commun, sont des métaux isomorphes, de maille cubique face centrée, et parfaitement miscibles.

Joint à d'autres métaux (platine, fer, cuivre) ou alliage (chromel), il est employé pour la réalisation de thermocouples.

Propriétés physiques de l'alliage pur 60 % Cu - 40 % Ni[modifier | modifier le code]

Résistivité électrique à température ambiante 50,0 × 10−8 Ω m
Coefficient thermique à 20 °C 0,000 02 K−1
Densité 8 910 kg/m3
Température de fusion 1 221 à 1 300 °C
Capacité calorifique massique 390 J/(kg K)
Conductivité thermique à 23 °C 19,5 W/(m K)
Coefficient de dilatation thermique linéaire entre 20 °C et 100 °C 14,9 × 10−6 K−1
Résistance à la traction 400 à 490 MPa
Allongement à la rupture < 45 %
Module élastique 162 000 MPa

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le coefficient thermique de résistance est donc très faible.
  2. L'alliage de jauge karma à base de 74 % Ni, 20 % Cr, 3 % Cu, 3 % Fe est moins employé dans la pratique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]