Conn O'Neill 1er comte de Tyrone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conn O'Neill
Fonctions
Roi de Tir Éogain
Titre de noblesse
Comte de Tyrone
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Génération du 16ème siècle (d), génération du 15ème siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Fratrie
Enfants

Conn O'Neill, 1er comte de Tyrone (irlandais : Conn Bacach mac Cuinn Ó Néill) (né vers 1480 – mort le ) fut le dernier roi de Tír Eógain, la plus grande et le plus puissante des seigneuries gaëlique d'Irlande qui en 1542 dans le cadre du processus de renonciation et restitution, est nommé 1er comte de Tyrone par le roi Henri VIII d'Angleterre

Origine[modifier | modifier le code]

Conn Bacach O'Neill est le fils de Conn Mór O'Neill, roi de Tír Eógain assassiné par son frère Enri Og mac Enri en 1493, et d'Eleanor Fitzgerald. Conn Mór O'Neill était le fils de Henri Ó Néill (Enri mac Eoghain Uí Néill), roi de Tír Eógain. Eleanor Fitzgerald est la fille de Thomas FitzGerald, 7e comte de Kildare. Conn Bacach O'Neill est le premier des Ó Néill, représentant des populations gaëliques, à devoir affronter les Anglais dans leur volonté de soumettre définitivement l'Irlande au XVIe siècle.

Investiture[modifier | modifier le code]

Conn, devient le chef de la lignée des Ó Néill du Cenél nEógain en 1519 après la mort de son frère Art Óg Ó Néill. A cette époque il prend le titre de Uí Néill Mór, et assume le contrôle de la famille Ó Néill. Lorsque son parent Géral FitzGerald 9e comte de Kildare devient Lord Deputy d'Irlande en 1524, Ó Néill exerce la fonction de porteur d'épée lors des cérémonie d'État; mais il s'agit d'une allégeance personnelle, et bien qu'il donne l'assurance verbale de sa loyauté il doit fournir des otages au Lord Deputy d'Irlande pour garantie de sa fidélité.

Soumission[modifier | modifier le code]

Après l'invasion du Tír Eógain en 1541 par le Lord Deputy d'Irlande Sir Anthony Saint-Léger, Conn lui livre son fils ainé Phelim Caoch comme otage. Il participe à un parlement tenu à Trim dans le comté de Meath, il se rend ensuite en Angleterre, et fait sa soumission à Greenwich à Henri VIII devenu « Roi d'Irlande ». Le souverain le crée le « comte de Tyrone » dans le cadre du processus renonciation et restitution et lui fait don de fonds et d'une chaine d'or. Il devient également membre du conseil privé d'Irlande, et reçoit des donations de domaines dans le Pale. Henri VIII confirme à cette occasion le statut d'héritier présomptif à son fils ainé Matthew O'Neill (gaëlique: Feardorcha Ó Neill) en lui confèrant le titre de 1er baron de Dungannon.

Guerre civile[modifier | modifier le code]

La soumission de Conn Bacach au roi d'Angleterre produit une forte impression en Irlande, son acceptation d'un titre féodal anglais est très mal ressentie par les membres du clan Uí Néill et ses alliés. Le comte de Tyrone devra pendant tout le reste de sa vie lutter pour maintenir son influence et tenter d'éteindre les germes de la guerre civile déclenchée par son fils cadet mais légitime Shane, qui s'estime laissé par la transaction passé avec le roi Henri VIII. Non seulement par la nomination par le roi d'Angleterre de Matthew, le fils ainé, considéré comme illégitime de Conn, comme héritier présomptif, mais aussi par l'entorse que cette élévation représente à la loi de la tanistrie qui régissit la dévolution des principautés et des clans gaëliques irlandais [1],[2] que Conn avait favorisé, par attachement à sa maitresse Alison Kelly l'épouse d'une forgeron de Dundalk, au détriment de ses fils légitimes [3] mais aussi au droit de son Tanaiste Niall Connalach O’Neill, fils et héritier Art Óg Ó Néill .

Après le meurtre de Phelim Caoch, au début de 1542 par MacDonnell un Galloglass et la mort en 1544 du Tanaiste, Niall Connalach O’Neill. Shane, devenu le fils ainé légitime survivant de Conn n'était pas un homme à renoncer à ses droits à la succession. Le féroce conflit familial entre Shane et Feardorcha fortement soutenu par l'administration royale anglaise de Dublin se termine par le meurtre de Feardorcha par des hommes de Shane en 1558. Conn Bacah meurt peu après le .

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Conn eut plusieurs épouses légitimes. La première Alice Fitzgerald, fille de Gérald FitzGerald, 8e comte de Kildare est sa cousine germaine.[4].

Sa seconde épouse est Sorcha O'Neill, fille de Hugh Oge O'Neill, chef du cal O'Neill de Clannaboy dont:

Conn avait préalablement engendré un certain nombre d'enfant réputés illégitimes dont avec Alyson Kelly:

  • Matthew O'Neill 1er baron de Dungannon en 1542 ( 1558) qu'il voulait imposé comme son héritier

et avec d'autres concubines:

  • Conn († 1564 )
  • Brian († 1542)
  • Henri
  • Toirdhealbach († 1562)
  • Shane Glade
  • une fille qui épouse Sorley Boy MacDonnell.
  • une fille qui épouse Hugh Og MacMahon, seigneur de Dartrie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Morgan, Hiram Tyrone's Rebellion, RHS & Boydell, (1993) pp. 86-7 the genealogy Hiram Morgan has prepared notes Matthew as "affiliated".
  2. C.f : Fiona FitzSimons, « Fosterage and Gossipred in Late Medieval Ireland: Some new evidence » dans Patrick J. Duffy, David Edwards and Elizabeth FitzPatrick (eds), Gaelic Ireland c. 1250-1650 Dublin, 2001, p. 138-152
  3. Brady, Ciaran. Shane O' Neill, HAI, 1996, p 22
  4. (en) James Lydon, The Making of Ireland: From Ancient Times to the Present, Routledge, (ISBN 0415013488, lire en ligne), p. 117
  5. (en) Ciarán Brady, Dictionary of Irish Biography, Cambridge University Press, (lire en ligne), « O'Neill, Shane (Seaán) »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II . Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064). « Kings of Tir Eogain and earls of Tyrone 1185-1616 » p. 211-213 et « O'Neills of Tyrone: Ó Neill kings of Tir Eogain ans earls of Tyrone 1166-1616 » généalogie n°14 p. 140-141 & « O'Neills of Tyrone descendants of Conn Bacach O Neill » généalogie n°15 p. 142.
  • (en) A Timeline of Irish History, Richard Killen Gill & Macmillan Dublin (2003) (ISBN 07171-3484-9).

Source de la traduction[modifier | modifier le code]