Matthew O'Neill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Matthew O'Neill
Fonctions
1er Baron de Dungannon
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Génération du 16ème siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Fratrie
Enfants
Brian O'Neill (en)
Cormac MacBaron O'Neill (en)
Hugh O'Neill
Art MacBaron O'Neill (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Matthew O'Neill, 1er Baron de Dungannon (Irlandais:Feardorcha Ó Néill) (né vers 1520 - mort en 1558) est un aristocrate irlandais issu des O'Neill du Tir Éogain .

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthew est le fils ainé mais illégitime de Conn Bacach O'Neill, roi de Tir Éogain, le plus puissant des seigneurs de l'Irlande gaélique du début du XVIe siècle.

Lorsque qu'après le meurtre de son fils légitime ainé et tanaiste Phelim Caoch O'Neill, son père fait sa soumission au roi Henri VIII d'Angleterre qui s'était proclamé Roi d'Irlande il obtient le dans le cadre de la procédure de renonciation et restitution le titre de comte de Tyrone. Matthew qui l'avait accompagné en Angleterre est fait à cette occasion 1er Baron de Dugannon et son père obtient qu'il devienne son héritier présomptif au détriment des droits de ses autres fils légitimes plus jeunes et des principes de la tanistrie qui régissaient la dévolution des principautés gaéliques.

Cet accord est contesté par l'ainé des demi-frères de Matthew particulièrement Shane O'Neill, qui rassemble derrière lui un parti puissant. La réaction violente de Shane met à mal l'espoir du gouvernement anglais d'une succession pacifique.[1] Matthew est tué par des hommes de Shane en 1558, un an avant la mort de leur père Conn Bacach O'Neill.

Dans sa tentative de se faire reconnaître le titre de comte de Tyrone par la couronne Shane proclame que Matthew n'est pas réellement le fils de Conn mais celui d'un forgeron de Dundalk nommé Kelly dont l'épouse Alyson était devenue la maitresse de son père. Shane tente ainsi de démontrer que les droits de Matthew sont faibles tant selon le principe de droit anglais de primogéniture que selon la coutume gaélique qui régit la succession de leur famille. Shane obtient ainsi la reconnaissance du titre de chef des O'Neills, mais il n'obtient jamais le titre de comte de Tyrone.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Matthew avait épousé Joanna (Siobhán), une fille de Constantine Maguire[2].

La veuve de Matthew O'Neill se remarie après sa mort avec Sir Eoin O'Gallagher, un personnage influent du Tyrconnell voisin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brady p.67
  2. (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II . Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064). « O'Neills of Tyrone descendants of Conn Bacach O Neill » généalogie n°15 p. 142

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ciaran Brady. The Chief Governors: The Rise and Fall of Reform Government in Tudor Ireland, 1536-1588. Cambridge University Press, 1994.
  • (en) Hiram Morgan. Tyrone's Rebellion. Boydell Press, 1999.
  • (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II . Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064). « Kings of Tir Eogain and earls of Tyrone 1185-1616 » p. 211-213 et « O'Neills of Tyrone: Ó Neill kings of Tir Eogain ans earls of Tyrone 1166-1616 » généalogie n°14 p. 140-141 & « O'Neills of Tyrone descendants of Conn Bacach O Neill » généalogie n°15 p. 142.
  • (en) A Timeline of Irish History, Richard Killen Gill & Macmillan Dublin (2003) (ISBN 07171-3484-9).