Servantes de Sainte Marguerite-Marie et des pauvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Servantes de Sainte Marguerite-Marie et des pauvres
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine
par Mgr Orozco y Jiménez
Approbation pontificale ?
par ?
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But soins des malades, service des pauvres
Structure et histoire
Fondation
Guadalajara
Fondateur Maria Guadalupe Garcia Zavala
Abréviation S.S.M.M.P
Autres noms servantes des pauvres de Guadalajara
Patron Marguerite-Marie Alacoque
Liste des ordres religieux

Les servantes de Sainte Marguerite-Marie et des pauvres (en latin : Ancillarum Sanctae Margatitae Mariae et Pauperum) est une congrégation religieuse hospitalière féminine de droit pontifical[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée le à Guadalajara par Maria Guadalupe Garcia Zavala (1878-1963) avec l'aide de son directeur spirituel Cipriano Iñiguez Martín del Campo pour les soins des pauvres de la ville dans les hôpitaux ; elle est érigée en institut de droit diocésain par décret de Mgr José Francisco Orozco y Jiménez le [2].

La fondatrice est béatifiée par le pape Jean-Paul II en 2004[3].

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les filles de sainte Marguerite-Marie se consacrent au service des pauvres et donnent des soins de santé aux plus nécessiteux[2].

En dehors du Mexique elles sont présentes en Grèce, en Islande, en Italie et au Pérou[4].

La maison-mère est à Guadalajara[1].

Au 31 décembre 2005, l’institut comptait 147 religieuses réparties dans 24 maisons[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Ann. Pont. 2007, p. 1711
  2. a et b Guerrino Pelliccia e Giancarlo Rocca, Dizionario degli istituti di perfezione, vol. I (1974), article sous la direction de M. Medina Gonzàles
  3. Activité et diffusion Riti di Beatificazione approvati dal Santo Padre
  4. Inicio « Recursos » Santos Beata María Guadalupe García Zavala (1878-1963)

Bibliographie[modifier | modifier le code]