Conchobar Roe O' Brien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conchobar Roe O' Brien
Fonctions
Roi de Thomond
Biographie
Décès
Époque
Génération du 13e siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Enfants
Brian Ruaidh Ó Briain
Teige Caeluisce, King of Thomond (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle

Conchobar Ruad na Siudaine mac Donnchada Ua Briain (anglicisé en Connor Roe O'Brien,(† le ) roi de Thomond de 1242 à 1268[1].


Origine[modifier | modifier le code]

Conchobar est le troisième fils de Donnchad Caiprech mac Domnaill Moir et il succède à son père en 1242 après la mort de ce dernier et de son frère aîné Toirdelbach la même année [2].

Règne[modifier | modifier le code]

Avec vingt autres princes irlandais Conchobar est convoqué par Henri III d'Angleterre afin de l'assister lors d'un conflit contre le royaume d'Écosse. Malgré cela les premières années de son règne sont dominées par une série d'inféodations de domaines en faveur du baronnage anglo-normand faites par le roi d'Angleterre au détriment du territoire des Uí Briain dans l'actuel comté de Clare. Les ordres d'Henri III qui a cédé la seigneurie d'Irlande à son fils Édouard en 1254 ont peu d'effet pratique, et en 1257 une vague d'invasions menace de submerger Conchobhar

En 1258 une rencontre est organisée à Caeluisce sur l'Erne, entre Aed Ó Conchobhair et Tadg Ó Briain, qui représentent leur père respectifs et Brian Ua Neill roi de Tir Éogain, afin de définir une politique commune contre les empiètements des barons anglo-normands. Ils décident de conclure la paix entre eux d'échanger des otages et de conférer la souveraineté sur l'Irlande à Brian Ua Neill qui rétablit à son profit l'antique titre d'Ard ri Erenn.

Les résultats pratiques de cette reconnaissance sont faibles et plusieurs princes irlandais sont rapidement détachés de l'alliance par les Anglo-normands avec lesquels de nombreuses accords locaux et alliances matrimoniales avaient été conclus. En 1259 l'entreprenant Tadg meurt et cet évènement est relevé par les annalistes comme « Une bonne nouvelle pour les Étrangers »[3] L'année suivante lorsque O'Neill et O'Conor rassemblent leurs forces pour engager le combat aucun représentant des O'Briens ne se joint à eux. La Bataille de Drumdearg, près de Downpatrick, voit la défaite des irlandais et la mort au combat de Brian O'Neil qui est tué avec de nombreux chefs d'Ulster et du Connacht.

Après la saisie du justiciar par Maurice fitz Maurice Fitzgerald († 1286) et Maurice Fitzgerald († 1268) en décembre 1264, l'Irlande sombre dans la guerre civile, et seigneurs Gaèliques profitent de l'opportunité qui s'offre à eux. Conchobhar Ó Briain conduit ses armées pour des razzias au-delà du Shannon pour obtenir un tribut, prenant au retour la forteresse nouvellement établie à Clonroad. Selon les Annales des quatre maîtres Les anglo-normands de Munster conduits par « Mac Maurice  » se retournent alors contre Conchobar O'Brien, mais ils subissent une lourde défaite à Kilbarron, dans le comté de Clare dans laquelle leur chef David de Prendergast est tué.

De son côté O'Brien détruit plusieurs établissements de colons gallois dans le Mayo et massacre leurs habitants. Conchobar Ó Briain est assez puissant pour que plusieurs anciens tributaires des O'Brien reconnaissent de nouveaux son autorité.

Peu après, en 1268, Ó Briain un fait un raid plus au nord. C'est à cette époque qu'il est attaqué lors d'une expédition contre les O'Loughlin et les O'Conor de Corcomrua par Diarmait, le fils de Muirchertach Ó Briain, à Belaclugga, et qu'il tombe avec de nombreux membres de sa famille dont son second fils Iohan, sa fille et son petit fils, et de sa suite le dans la forêt de Siudan, dans le comté de Clare selon les annales d'Inisfallen.

Le Caithreím impute cette attaque à un certain « Conor Carrach Ó Lochlainn », alors que les annales précisent clairement que le seul « Ó Lochlainn » mentionné, Dublochlann Ó Lochlainn, est aux côtés de Conchobhar et que c'est Diarmait fils de Muircertach Ua Briain et son fils Muircertach dont les morts sont relevées ensuite avec satisfaction qui sont les agresseurs[4].

Le corps de Briain est transporté au monastère de Corcomrua où il est inhumé. Brian Ruaidh Ó Briain devient roi de Thomond.

Postérité[modifier | modifier le code]

Conchobar épouse Mor fille de MacNamara dont[5]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marcus B. S. Flavin « Briain, Conchobhar [Conor O'Brien] (d. 1268), », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. Annales d'Ulster AU 1242.2.
  3. Annales d'Innisfallen AI 1260, (recte 1259).
  4. Annales d'Innisfallen: AI 1268.3 & 1268.5
  5. (en) T.W. Moody F.X. Martin F.J. Byrne A new history of Ireland Tome IX "Maps, Genealogies, Lists a companion to irish history . Part II Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064) p. 152.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Marcus B. S. Flavin « Briain, Conchobhar [Conor O'Brien] (d. 1268), », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  • (en) T.W. Moody F.X. Martin F.J. Byrne A new history of Ireland Tome IX "Maps, Genealogies, Lists a companion to irish history . Part II Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064)
  • (en) Joe Power The Normands in Thomond Clare County Library p. 1

Liens externes[modifier | modifier le code]