Conception libre de médicaments

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La conception libre de médicaments est une pratique nouvelle aux États-Unis, qui utilise la biotechnologie et particulièrement la bio-informatique pour concevoir des médicaments sous licence libre.

Pink Army[modifier | modifier le code]

S'inscrivant dans les mouvements « Do it yourself » et de l'open source, la conception libre de médicaments est promue notamment par la Start up Pink army[1],[2], fondée en 2009 par le biologiste canadien Andrew Aiselle. Celui-ci soutient que l'industrie pharmaceutique classique, dans laquelle il a travaillé, vise seulement à produire « des variantes de médicaments existants, pour prolonger les brevets ».

Cette entreprise est une coopérative qui entend concevoir des médicaments sur-mesure contre le cancer du sein grâce à la biologie de synthèse et à la virothérapie, puis diffuser librement les connaissances acquises.

Des questions éthiques peuvent se poser quant à ce nouveau domaine de recherche, dans la mesure où les médicaments créés sur mesure ne pourront pas être testés avant administration et où « chaque patiente sera son propre cobaye et assumera les risques en connaissance de cause »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) « Pink Army Cooperative » (consulté le 7 janvier 2019)
  2. « Des traitements personnalisés », sur Le Monde, (consulté le 7 janvier 2019).

Articles connexes[modifier | modifier le code]