Commentaire au Songe de Scipion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Commentaire au Songe de Scipion
Image illustrative de l’article Commentaire au Songe de Scipion
In somnium Scipionis, livre imprimé à Lyon en 1560.

Auteur Macrobe
Genre Essai
Version originale
Langue latin
Titre In somnium Scipionis
Lieu de parution Rome antique
Date de parution Ve siècle

Le Commentaire au Songe de Scipion (Commentarium in Ciceronis Somnium Scipionis) est une œuvre philosophique écrite dans la première moitié du Ve siècle de notre ère par Macrobe.

Description du mouvement des planètes au cours du temps, publié au Ve siècle par Macrobe dans son Commentaire au Songe de Scipion. Il s'agit d'un des premiers graphiques de série temporelle de l'histoire[1].

Intérêt[modifier | modifier le code]

Commentant les chapitres 9 à 29 du livre VI du De Republica de Cicéron, Macrobe sauve cette dernière partie de l'ouvrage de l'orateur romain, désormais désignée comme le Songe de Scipion, et lui donne une interprétation inspirée du néoplatonisme. Cette œuvre est ainsi un témoignage important, à la fin de l'empire, sur l'emploi de thèmes néoplatoniciens et sur l'influence culturelle grecque, dans le contexte de la latinité tardive.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Friendly, « A Brief History of Data Visualization », dans Chun-Houh Chen, Wolfgang Hardle et Antony Unwin, Handbook of Data Visualization, Springer-Verlag, coll. « Springer Handbooks of Computational Statistics », (ISBN 978-3-540-33036-3, DOI 10.1007/978-3-540-33037-0_2), p. 19

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Macrobe, Commentaire au Songe de Scipion, 2 volumes, Les Belles Lettres, 2001. Édition bilingue latin/français. Introduction, traduction et notes de Mireille Armisen-Marchetti.
  • Macrobe (trad. Désiré Nisard), Commentaire au Songe de Scipion, Archè, coll. « Sebastiani », .

Études[modifier | modifier le code]

  • Pierre Courcelle, Les Lettres grecques de Macrobe à Cassiodore. Paris, De Boccard, 1948.
  • Jacques Flamant, Macrobe et le néoplatonisme latin à la fin du IVe siècle. Louvain, 1977.