Comité national des travailleurs privés d'emploi et précaires CGT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comité national des travailleurs privés d'emploi et précaires
Logo de l’association
Cadre
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1978
Identité
Siège Comité national CGT des privés d’emploi 263 rue de Paris case 5-4 93516 Montreuil Cedex
Membres 5 291 en 2014

Le Comité national des travailleurs privés d'emploi et précaires (CNTPEP), anciennement Comité national de lutte et de défense des chômeurs, est une structure confédérale de la Confédération générale du travail à destination des chômeurs et des précaires non affiliés à une fédération.

Il lutte pour la défense de leurs droits, contre les mécanismes de création de chômage (le chômage n'est pas pensé comme une fatalité mais comme une volonté du patronat afin de faire pression sur les salariés) et contre la précarité. Créé en 1978, il appuie le développement et participe à la coordination des comités et syndicats locaux de privés d'emploi dont il est issu[1].

La CGT est le seul syndicat de France et de l'Union Européenne à syndiquer les chômeurs en tant que tels.

Structuration[modifier | modifier le code]

Les privés d'emploi sont organisés à la CGT en comités ou en syndicats locaux. La principale différence entre le comité et le syndicat est que le syndicat peut ester en justice alors que le comité doit faire appel à l'union locale ou à l'union départementale dont il dépend.

Les comités ou syndicats de privés d'emploi dépendent d'une union locale ou d'une union départementale qui favorise matériellement leur activité[2].

Tous les trois ans, les comités ou les syndicats locaux envoient (en fonction de leur importance numérique) des délégués à la conférence nationale qui procède à l'élection du conseil national. Le conseil national est composé de 40 membres. La majorité des comités y sont représentés. C'est l'organe décisionnel du comité national. Il procède à l'élection d'un bureau national de 9 membres chargé de prendre les décisions urgentes entre deux réunions du conseil national. Une assemblée générale nationale annuelle est également organisée.

Revendications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statuts de la CGT.
  2. En effet, les faibles ressources des comités et des syndicats de privés d'emploi (due à la situation de leurs membres) ne leur permettent pas d'être autonomes financièrement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]