Colliculus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Colliculi)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (novembre 2011).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Les colliculi (singulier : colliculus ; du latin, signifiant "mont", "colline") ou tubercules quadrijumeaux sont quatre petites masses arrondies de l'encéphale humain, situées sur la face postérieure du mésencéphale, la partie supérieure du tronc cérébral.

Disposition[modifier | modifier le code]

Les colliculi sont au nombre de quatre : deux supérieurs (ou antérieurs), placés plus haut et en avant, et deux inférieurs (ou postérieurs), placés plus bas et en arrière[1]. Ils se situent au niveau du tectum, en arrière de l'aqueduc du mésencéphale. La glande pinéale (ou épiphyse), qui appartient au diencéphale, est maintenue juste au-dessus des colliculi supérieurs et est appendue entre eux. Latéralement en haut se trouvent les thalamus du diencéphale ; latéralement en avant sont situés les pédoncules cérébraux. En dessous des colliculi inférieurs se trouve l'émergence des nerfs trochléaires, médiale, au niveau du voile médullaire supérieur, qui est encadré des pédoncules cérébelleux supérieurs.

Fonction[modifier | modifier le code]

Le colliculus supérieur coordonne les mouvements des yeux et de la tête, tandis que le colliculus inférieur fait partie de la voie auditive ascendante entre l'oreille et le cortex auditif[2].

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.anatomie-humaine.com/Le-Tronc-cerebral.html
  2. Rhawn Joseph, « Superior & Inferior Colliculi (Tectum) », dans Neuropsychiatry, Neuropsychology, Clinical Neuroscience, New York, Academic Press,‎ (lire en ligne)