Coiffeuse (meuble)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le métier de coiffeuse, voir Coiffeur.
Makeup table1886.jpg

La coiffeuse est un meuble, apparu sous la régence avec la féminisation du mobilier.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un meuble pratique destiné à la toilette et au rangement des ustensiles afférents. Elle se présente (pour les styles classiques, hors contemporain) sous la forme d'un petit bureau doté d'un tiroir central et de façades factices de tiroirs latérales (généralement il s'agit de deux fois deux tiroirs latéraux pour disposer d'une bonne profondeur). En effet, les fausses façades cachent des casiers (qui peuvent être aménagés et/ou garnis de textiles) latéraux accessibles par le dessus au moyen d'abattants. Les aménagements des casiers latéraux doivent être démontables en vue de réparations éventuelles.

Le dessus est divisé en trois parties :

  • deux abattants latéraux à charnières situées sur la largeur du dessus qui, une fois ouverts, découvrent un accès au casier et font office de rallonge (au même titre que des tirettes de bureau, elles sont garnies d'un cuir et vignette ou d'un autre textile) ;
  • la partie centrale est un abattant dont les charnières sont situées sur la longueur du dessus opposée au tiroir central. La face intérieure est munie d'un miroir en saillie soutenu par des baguettes à moulures grand cadre. Cet abattant central est articulé sur une traverse dotée de languettes en bois de bout qui viennent coulisser dans des rainures façonnées dans les coulisseaux supérieurs du tiroir. Cet embrèvement libre permet à l'abattant miroir d'être réglable en profondeur : une fois déployé, l'abattant exerce une poussée sur la traverse coulissante, provoquant ainsi, par mouvement de rotation, l'immobilisation de l'ensemble. Cet abattant découvre une surface garnie devant le miroir pour déposer les ustensiles.

Styles de coiffeuses[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle les modèles de coiffeuses sont très variées[1], parfois en forme de cœur, parfois combinées avec d'autres meubles et ils peuvent avoir d'autres usages (toilette-écritoire). Les coiffeuses « empire » sont simplifiées : table rectangulaire, miroir. Les mobilier « art déco » est raffiné et élégant.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gairaud (Yves) Perthuis (Françoise de) "Guide du mobilier ancien" Ed. Hervas 1984 pp. 147-155

Articles connexes[modifier | modifier le code]