Cofiline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie cellulaire et moléculaire
Cet article est une ébauche concernant la biologie cellulaire et moléculaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La cofiline ou ADF est une famille de protéine déstabilisant l'actine sous forme filamentaire.

Isoformes[modifier | modifier le code]

Il en existe trois, tant chez l'être humain que chez la souris[1] :

Rôles[modifier | modifier le code]

Elle se fixe sur la partie comportant l'actine contenant l'ADP et réalise une torsion supérieure à l'angle normal de 166 °. Elle se fixe préférentiellement sur l'actine-ADP, et permet donc le renouvellement des filaments d'actine en dépolymérisant les filaments les plus anciens.

Elle intervient dans les migrations cellulaires, la phagocytose (ou l'endocytose plus généralement)[2] ainsi que dans la dégénérescence neuronale[3].

Elle agit également avec l'actine des muscles squelettiques et cardiaques, permettant la régulation de cette dernière en désassemblant les fibres en excès[4].

Elle est inhibée lorsqu'elle est phosphorylée par le LIMK-1[5].

En médecine[modifier | modifier le code]

Une mutation de la cofiline 2 est responsable d'une forme de cardiomyopathie dilatée[6]. D'autres formes de cette dernière comportent une accumulation de cofiline 2 sous forme phosphorylée, ce qui fait poser la question du rôle de cette protéine dans la genèse de la maladie[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vartiainen MK, Mustonen T, Mattila PK et al. The three mouse actin-depolymerizing factor/cofilins evolved to fulfill cell-type-specific requirements for actin dynamics, Mol Biol Cell, 2002;13:183–194
  2. Bamburg JR, Proteins of the ADF/cofilin family: essential regulators of actin dynamics, Annu Rev Cell Dev Biol, 1999;15:185–230
  3. Minamide LS, Striegl AM, Boyle JA, Meberg PJ, Bamburg JR, Neurodegenerative stimuli induce persistent ADF/cofilin-actin rods that disrupt distal neurite function, Nat Cell Biol, 2000;2:628–636
  4. Skwarek-Maruszewska A, Hotulainen P, Mattila PK, Lappalainen P, Contractility-dependent actin dynamics in cardiomyocyte sarcomeres, J Cell Sci, 2009;122:2119–212
  5. Yang N, Higuchi O, Ohashi K et al. Cofilin phosphorylation by LIM-kinase 1 and its role in Rac-mediated actin reorganization, Nature, 1998;393:809–812
  6. Agrawal PB, Greenleaf RS, Tomczak KK et al. Nemaline myopathy with minicores caused by mutation of the CFL2 gene encoding the skeletal muscle actin-binding protein, cofilin-2, Am J Hum Genet, 2007;80:162–167
  7. Subramanian K, Gianni D, Balla C et al. Cofilin-2 phosphorylation and sequestration in myocardial aggregates: novel pathogenetic mechanisms for idiopathic dilated cardiomyopathy, J Am Coll Cardiol, 2015;65:1199-1214