Claude-François Fraguier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Claude François Fraguier)
Aller à : navigation, rechercher
Claude-François Fraguier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Ordre religieux
Membre de

Claude François Fraguier ( à Paris[1],[3] à Paris) est un homme d'Église et homme de lettres français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'« une famille de robe », second fils de Florimond Fraguier, il entre jeune dans l'ordre des Jésuites, qu'il quitte en 1694 pour s'adonner à la littérature. Latiniste et helléniste, auteur de dissertations sur les anciens, il est professeur de théologie à Caen et collabore au Journal des savants.

Il est l'ami de Huet et de Segrais, de Mme de Lafayette et de Ninon de Lenclos. Entre 1706 et 1710, il était le rédacteur du Journal des Savants. Il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1705 et de l'Académie française en 1717.

Voltaire a dit de lui dans son Siècle de Louis XIV « qu'il était un bon littérateur et plein de goût. Il a mis la philosophie de Platon en bons vers latins. Il eût mieux valu faire de bons vers français. » (Catalogue de la plupart des écrivains français qui ont paru dans le Siècle de Louis XIV, pour servir à l’histoire littéraire de ce temps, 1751).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Réflexions sur les dieux d'Homère, 1715.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Claude-François FRAGUIER | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 21 octobre 2016)
  2. Fraguier, Claude-François (1660-1728), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 octobre 2016)
  3. La BNF indique une naissance le 27 août 1660[2] mais cette date paraît minoritaire parmi les sources

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]