CitizenGo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

CitizenGO
Image illustrative de l’article CitizenGo
CitizenGO
Situation
Domaine Cybermilitantisme, pétitions en ligne
Siège 200 Paseo de la Habana, Madrid, Espagne
Coordonnées 40° 27′ 46″ N, 3° 40′ 47″ O

Site web (en) « Citizengo.org »

CitizenGO est un groupe de pression conservateur[1]  fondé à Madrid, en Espagne, en 2013, par Hazte Oír.

CitizenGo publie des pétitions dans plus de 50 pays, principalement pour les causes catholiques[2] et contre le mariage de même sexe[3],[4], l'avortement[5],[6], et l'euthanasie[7] ainsi que pour la défense des minorités religieuses.[8]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ignacio Arsuaga, fondateur et président de Hazte Oír et de CitizenGo.

CitizenGO a été fondée à Madrid, en Espagne, en septembre 2013 par Hazte Oír afin d'élargir son champ d'action au-delà des pays de langue espagnole, faire progresser l'utilisation de pétitions en ligne comme une forme d'activisme sur Internet pour augmenter la participation du public dans le processus démocratique. CitizenGO dit qu'ils ont « les membres de l'équipe située dans une quinzaine de villes sur trois continents » qui facilitent les utilisateurs de signer des pétitions dans 50 pays[9], en huit langues avec des plans pour ajouter plus. Le chef de la direction de CitizenGO est Álvaro Zulueta. Le CitizenGO de la Fondation Conseil de fondation est composé de Ignacio Arsuaga (fondateur et président), Walter Hintz, Blanca Escobar, Luca Volonté (UDC politicien), Brian S. Brown (président de l'Organisation Nationale pour le Mariage)[10], Gualberto García, Alexey Komov (un allié de Vladimir Poutine)[11], Alejandro Bermudez et John-Henry Westen.

CitizenGO est soutenue financièrement par des dons en ligne effectuées par ses membres, que le journaliste J. Lester Feder estime à des dizaines de milliers d'euros par mois.

L'association est lié, comme Hazte Oir, à El Yunque, une société secrète catholique mexicaine[12],[13],[14].

Activité[modifier | modifier le code]

Avortement et l'euthanasie[modifier | modifier le code]

CitizenGO organise des campagnes opposés à l'avortement et à l'euthanasie. CitizenGo s'est opposé à l'introduction du "rapport Estrela" dans le parlement Européen, qui impose aux états membres de fournir des services complets d'éducation sexuelle dans les écoles et d'assurer l'accès à l'avortement, entre autres choses.

Free Speech Bus[modifier | modifier le code]

En octobre 2017, CitizenGo lance en région parisienne une campagne utilisant un bus orange visant à alerter l'opinion publique sur l'enseignement de la théorie du genre [15]. Basé sur une campagne similaire lancé à Madrid, puis New York[16], l'opération entraine des protestations de la part des associations LGBT[17] et des mairies de Paris et Saint-Denis[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de l'encyclopédie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Corinna Gekeler, « Warum ist Europa wichtig ? »,
  2. (en) Mateusz Wyrwich, « In defence of our values », sur Sunday Catholic Weekly (Poland)
  3. (en) J. Lester Feder, « The Rise Of Europe’s Religious Right », Buzzfeed, sur Buzzfeed,
    As quoted by (en) Miranda Blue, « The Religious Right Makes Friends Across The Atlantic », Right Wing Watch, sur Right Wing Watch, People for the American Way,
  4. (en) « The war for Families in Europe continues, says CitizenGo », Christian Concern,
  5. (en) Lester Feder, « The Fight For Marriage Equality In The Pope’s Backyard », Buzzfeed, sur Buzzfeed,  : « Volontè is also on the board of CitizenGo, a globalizing online mobilizing platform that grew out of the Spanish organization instrumental in promoting a bill to restrict abortion enacted in 2010. »
  6. (en) « El Salvador’s Right-Wing Media Begins Sustained Campaign Against Releasing 17 Women Imprisoned on Abortion-Related Charges », RH Reality Check, sur RH Reality Check,  : « CitizenGO, a Madrid-based Christian foundation whose principles include the belief that life begins at conception. »
  7. (en) « 'Don't euthanize kids': Spaniards tell Belgium », TheLocal.es, sur TheLocal.es,
  8. admin, « NOUS CONNAÎTRE », sur CitizenGO, (consulté le )
  9. (en) « What is CitizenGO ? », sur CitizenGo
  10. (en) Miranda Blue, « NOM Praises Roy Moore For Standing Against 'Judicial Tyranny' On Marriage », Right Wing Watch, sur Right Wing Watch, People for the American Way,
  11. (es) « Équipe d'investigations, saison 1, épisode 186 », sur Atresplayer.com
  12. (es) « Quién está detras´de los lobbies ultracatólicos que arremeten contra las mujeres y el colectivo LGTBI », sur Eldiario.es : « HazteOir, CitizenGo, Profesionales por la Ética, Centro Tomás Moro, Abogados Cristianos, Más Libres, Instituto para la Política Familiar, Organización del Bien Común... Son los lobbies ultracatólicos, que cuentan con el apoyo más o menos directo de una parte de la Conferencia Episcopal Española. »
  13. (es) « El lobby ultraderechista español que mueve los hilos del movimiento antigay en México », El País
  14. (es) Alejandro Gutiérrez, « Asociación yunquista en España entrega firmas contra iniciativa de Peña sobre matrimonios gay », Proceso,  : « El documento que presentaron a la embajada mexicana tenía la portada el nombre de CitizenGo, una de las organizaciones que ofrece apoyo internacional al Frente Nacional por la Familia, en México, y que el periodista de Proceso, Álvaro Delgado identificó como una de los tentáculos de El Yunque español que están detrás de las movilizaciones en México »
  15. « Mensonges et complot LGBT : ce qui se dit dans le bus qui veut lutter contre la théorie du genre », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. (en) « Spain’s ‘transphobic bus’ rolls on to the streets of Manhattan », El Pais,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires », Libération,‎ (lire en ligne)
  18. « En Seine-Saint-Denis, le bus contre la théorie du genre offre «une vision obscurantiste de la société» », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )