Circuit de l'Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Circuit de l'Est est une course aéronautique par étapes organisées par le journal Le Matin[1], qui s'est déroulé en août 1910.

Le général Foch qui avait suivi avec attention la course, déclara quelques semaines plus tard lors des premières manœuvres aériennes de Picardie, au délégué du Matin, Robert de Beauplan : « Tout ça, voyez vous, c'est du sport : mais pour l'armée, l'aviation, c'est zéro[2] ».

Concours[modifier | modifier le code]

Il s'est déroulé sur six étapes reliant les villes de Paris – Troyes – Nancy – Mézières – Douai – Amiens – Paris. L'aéronautique militaire engage trois équipages sur cette manifestation.

Alfred Leblanc remporte la course et gagne le prix de 100 000 frs réservé au vainqueur (Soit environ 366 000 € en 2017), Émile Aubrun termine second, tous deux pilotent un monoplan Blériot XI à moteur Gnome de 50hp. Ce sont les seuls rescapés des 35 inscrits dont seulement dix prirent le départ d'Issy-lès-Moulineaux. Ils ont parcouru 805 km en 12 h 1 min 1 s, soit une vitesse moyenne de 66,99 km/h[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le "Matin" organise la première course de l'air : le circuit de l'est », Le Matin, no 9611,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  2. BLOCH March, L'Étrange défaite, Gallimard, , 326 p. (ISBN 2070325695), p. 84
  3. « Les triomphes de l'aviation, le circuit de l'est en aéroplane : Alfred Leblanc vainqueur de la grande épreuve », L'Aérophile,‎ , p. 386 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]